Gala des arts visuels 2014 : Découvrez les lauréats
Arts visuels

Gala des arts visuels 2014 : Découvrez les lauréats

L’Association des galeries d’art contemporain (AGAC), le Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV) et le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ) dévoilaient ce soir les lauréats du Gala des arts visuels 2014 qui se tenait au Rialto, à Montréal.

Pour cette édition, des jurys composés d’intervenants provenant de différentes sphères des arts visuels ont eu la tâche d’évaluer les réalisations de la dernière année et de choisir les finalistes et lauréats pour chacun des prix. Les prix Art public et Meilleure manifestation publique ont été soumis au vote du public, auquel près de 1000 personnes ont participé, cette année.

Les lauréats de la 3e édition du Gala des arts visuels :

Meilleur commissariat — Commissaire émergent(e) de l’année
Anne-Marie St-Jean Aubre, Re: Faire comme si…, Maison des arts de Laval – Salle Alfred-Pellan

Meilleur commissariat — Commissaire de l’année
Vincent Bonin, D’un discours qui ne serait pas du semblant / Actors, Networks, Theories, Galerie Leonard & Bina Ellen en collaboration avec Dazibao

Meilleur essai — Auteur(e) de l’année
Bernard Schütze, L’artiste inconnu = The Unknown Artist, Centre des arts actuels Skol, 2013

Meilleure publication imprimée
Sébastien Cliche, Charles Guilbert, La doublure, Centre d’art et de diffusion CLARK, 2014

Prix Art public
Courtepointe de Philippe Allard et Justin Duchesneau, 2012, Fonderie Darling. L’oeuvre est une commande de la Fonderie Darling.

Meilleure manifestation publique
Utopies rurales I, Clairière – Art et Nature, 2013
Commissaires : Jacqueline Bouchard, Philippe Boissonnet et Serge Giguère
Direction artistique : Dominique Laquerre
Artistes : Claudine Brouillard, Pierre Leblanc, François Mathieu, André Pappathomas, Catherine Barlow, Duo Marvayus et Véronique Pépin

Meilleure exposition en musée, galerie universitaire ou fondation — Toutes catégories confondues
Les matins infidèles. L’art du protocole, Musée national des beaux-arts du Québec
Commissaire : Bernard Lamarche

Meilleure exposition en musée, galerie universitaire ou fondation — Art québécois
L’oscillation du visible. Olivia Boudreau, Galerie Leonard & Bina Ellen
Commissaire : Michèle Thériault

Meilleure exposition — Autres lieux de diffusion à but non lucratif
Jean-Pierre Gauthier. Ceci n’est pas une machine, EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe
Commissaire : Marie-Ève Beaupré

Meilleur événement ou exposition en centre d’artistes autogéré — Montréal
Écritures publiques, DARE-DARE
Artistes : Geneviève Amyot, Nicole Brossard, Sylvie Laliberté, Hélène Matte, Jeanne Painchaud et Carl Trahan

Meilleur événement ou exposition en centre d’artistes autogéré — Québec et régions
Faire avec
AdMare, Centre d’artistes en art actuel des Îles-de-la-Madeleine
Commissaire : Véronique Leblanc
Artistes : ATSA, Jennifer Bélanger, Ève Cadieux, Jean-Pierre Gauthier, Yoanis Menge, Marianne Papillon, Douglas Scholes, José Luis Torres et Jean-Yves Vigneau

Meilleure exposition solo — Galerie privée
Nicolas Baier, Galerie Division

Meilleure exposition de groupe — Galerie privée
Peinture extrême – Cadrer le tout, Galerie Trois Points
Commissaire : Maude P. Hénaire
Artistes : Mathieu Lévesque, Nicolas Fleming, Guillaume La Brie et Mathieu Grenier

Hommage à une intervenante du milieu
Françoise Sullivan
Figure singulière du milieu artistique du Québec, Françoise Sullivan est tout à la fois sculpteure, peintre, danseuse, chorégraphe et professeure. Grande pionnière de la danse moderne au Québec, elle fait la rencontre de Paul-Émile Borduas en 1941, alors lorsqu’elle étudie à l’École des beaux-arts de Montréal. Cosignataire du manifeste Refus global, écrit en 1948 par les Automatismes réunis autour de Borduas, elle y publie un essai intitulé La danse et l’espoir. Sa célèbre performance Danse dans la neige, exécutée au pied du Mont-St-Hilaire, s’inscrit au sein de cette effervescence culturelle qui secoue la société québécoise de l’époque. Depuis le tournant du siècle, Françoise Sullivan a reçu de nombreuses récompenses et distinctions. En 2001, elle est nommée membre de l’Ordre du Canada et, en 2005, elle obtient le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Prix Pierre-Ayot
Julie Favreau
Le Prix Pierre-Ayot a été créé en 1996 par la Ville de Montréal en partenariat avec l’AGAC. Il promeut l’excellence de la nouvelle création en arts visuels à Montréal, favorise la diffusion de jeunes artistes dans les galeries et les centres d’artistes montréalais et vise à reconnaître l’effort des diffuseurs qui encouragent les artistes en début de carrière.

Prix Louis-Comtois
Patrick Bernatchez
Le Prix Louis-Comtois, créé en 1991 par l’AGAC et géré conjointement avec la Ville de Montréal, vise à appuyer et promouvoir le travail et la qualité de la production d’un artiste qui s’est distingué dans le domaine de l’art contemporain à Montréal depuis les quinze dernières années.

Bourse de carrière Jean-Paul-Riopelle du Conseil des arts et des lettres du Québec
Diane Landry
Issue d’une volonté gouvernementale de souligner l’apport exceptionnel de ce peintre à la culture du Québec, cette bourse s’adresse exclusivement aux artistes des arts visuels. Les candidats doivent compter un minimum de 20 années de carrière professionnelle. Ils sont connus pour leur apport exceptionnel à leur discipline par leur participation, entre autres, à un renouvellement du langage artistique. Ils ont une influence de premier plan sur le développement des tendances et des lignes de pensée artistiques et leur travail inspire de façon marquante l’ensemble de leur milieu.

La 3e édition du Gala des arts visuels était animée par Patrick Masbourian et a eu lieu au Théâtre Rialto. La soirée a aussi regroupé des performances artistiques et musicales, dont celles de Klô Pelgag, Martin Lizotte, Étienne Boulanger, Donzelle et les Abdigradationnistes.

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!