La Cuvée d'hiver lance sa 6e édition
Vie

La Cuvée d’hiver lance sa 6e édition

« Une expérience unique, de l’effervescence et beaucoup de magie », voilà comment Nadia Saidani résume la Cuvée d’hiver. Pour la directrice et fondatrice du festival de dégustation, cette 6e édition se démarquera une fois de plus grâce à ce petit quelque chose qui pousse le public à revenir chaque année.

Du 1er au 3 mars prochains, cette nouvelle édition retrouve ses marques dans l’église reconvertie de Griffintown, le Salon 1861. « Avant nous étions dans un sous-sol d’église sur le Plateau, la messe était célébrée juste au-dessus. On a ensuite déménagé au Salon 1861. Le lieu fait vraiment ressortir toute l’ambiance propre aux speakeasy, il représente vraiment un élément fondamental du festival. »

Le gin, star du jeudi soir

Six distilleries seront présentes lors du jeudi Gin-Gin, qui répond à l’effervescence entourant le spiritueux. Selon Nadia, les microdistilleries prennent le pas des microbrasseries en connaissant un essor important. Au Salon 1861, le public pourra siroter du gin brut ou bien l’un des six cocktails signatures créés par les distillateurs pour l’occasion, à moins qu’ils ne souhaitent tous les goûter grâce au Passeport Gin-Gin qui donne accès à six dégustations.

Joël Pelletier, de la microdistillerie Saint-Laurent, pionnier en la matière, offrira une classe de maître pour présenter ses méthodes de production et échanger autour de son gin aux algues du fleuve. Il sera également possible de tester la Perséides, une bière à fermentation spontanée, créée par le brasseur Francis Joncas.

Une carte toujours aussi locale

Nadia Saidini l’affirme, la bière reste bel et bien le noyau autour duquel gravite le festival. De nouveaux produits locaux et inédits viendront réveiller les papilles du public grâce aux exposants présents sur place ainsi qu’aux bars de la Cuvée. Le spécialiste Éric Tremblay (chroniqueur à Bières et Plaisirs) est une nouvelle fois aux commandes pour proposer un éventail de découvertes brassicoles tout en conservant les classiques.

La Cuvée a aussi voulu offrir un baptême aux petits nouveaux: trois microbrasseries émergentes auront l’occasion de partager leurs produits avec le public tout au long de l’évènement. Il s’agit de Matera Brasseurs Tonneliers, la Brasserie du Bas-Canada et la Brasserie Dépareillée.

Enfin, la bulle sous toutes ses formes pétillera dans un bar prévu à cet effet. Cidres, mousseux et même kombucha (pour ceux qui choisissent l’option sans alcool) seront à l’affiche pour répondre encore une fois aux nouvelles tendances, suivies de près par les organisateurs de la Cuvée.

Une recette qui marche

Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, on retrouve l’ambiance années 50 rétro si chère à la Cuvée d’hiver depuis sa toute première édition en 2013. Nadia souligne l’importance de maintenir cette atmosphère propre à l’évènement. « Le vendredi et le samedi soirs, des groupes rockabilly viendront électrifier l’ambiance de sons électro-swing. Et le samedi soir, une prestation burlesque inédite sera proposée avec la présence de Lady Josephine ».

Le vendredi, c’est le groupe Emma Williams and the Ramblin’ Men qui enflammera la scène. La Cuvée se déroule d’ailleurs à l’occasion du dernier week-end de Montréal en Lumière et de sa Nuit blanche. « Il y aura aussi de la bouffe réconfortante, tacos, nachos, meatballs ou encore mac’n’cheese, etc », servie par des restaurateurs comme la brasserie le Blind Pig ou encore La Pimenterie. Le menu whisky a été une nouvelle fois élaboré par Jean-François Pilon.

Nadia Saidani explique le succès du festival, tout comme celui de l’Oktoberfest de Repentigny fondés par les Productions Parallèles (Sonia Saidani et Justin Archambault): « Il se passe moins de choses en hiver alors on voulait réchauffer le cœur des gens avec des produits locaux et une ambiance festive ».

La Cuvée d’hiver
1, 2 et 3 mars au Salon 1861

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!