Prix littéraires du Gouverneur général: les finalistes ont été annoncés
Livres

Prix littéraires du Gouverneur général: les finalistes ont été annoncés

La liste des finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général a été dévoilée hier.

Grâce à Les Derniers jours de Smokey Nelson, pour une troisième fois, Catherine Mavrikakis est parvenue à se glisser parmi les finalistes de la catégorie Romans et Nouvelles aux côtés de Ryad Assani-Razaki pour La main d’Iman Charles Bolduc pour Les truites à mains nues, France Daigle pour Pour sûr et Audrée Wilhelmy pour Oss.

En poésie, Anatomie de l’objet de Corinne Chevarier est en lice de même que Souffles de Fredric Gary Comeau, Coeurs, comme livres d’amour d’Hélène Doirion, Tomahawk de Christian Saint-Germain et Un  drap. Une place de Maude Smith.

Avec sa pièce Dissidents qui fut présentée en mars au Théâtre Espace GO, Philippe Ducros est parvenu à se démarquer des autres dramaturges cette année, de même que Geneviève Billette (Contre le temps), Simon Boudreault (D pour Dieu), Fabien Cloutier (Billy [Les jours de hurlement]) et Evelyne de la Chenelière (La chair et autres fragments de l’amour) qui figurent tous sur la liste des finalistes de la catégorie Théâtre.

Dans la catégories Essais, ce sont Comment tuer Shakespeare de Normand Chaurette, Gaston Miron : la vie d’un homme de Pierre Nepveu, Méditation et vision de l’Essai: Roland Barthes, Milan Kundera et Jacques Brault de Pascal Riendeau et La révélation inachevée: le personnage à l’épreuve de la vérité romanesque de Yannick Roy qui sont en lice.

En littérature jeunesse, le jury n’aura finalement pas à considérer La chute de Sparte de Biz qui avait pourtant été retenu parmi les cinq finalistes car ce dernier a demandé à son éditeur Leméac de faire retirer son livre de cette catégorie. « Honoré de la nomination de mon livre au prix du GG. Demandé à mon éditeur de me retirer de la course. Je ne suis pas un sujet de Sa Majesté« , a-t-il écrit hier sur son compte Twitter. Les membres du jury devront donc trancher entre Un été d’amour et de cendres d’Aline Apostolska, Quand j’étais chien de Louise Bombardier, Le coup de la girafe de Camille Bouchard et de François Gravel.

Du côté de l’illustration, Lapin-Chagrin et les jours d’Elko de Marion Arbona, Giroflée Pois-Cassé de Manon Gauthier, La clé à molette d’Élise Gravel, La ronde des mois d’Émilie Leduc et Quand j’étais chien de Katty Maurey pourraient être récompensées, tout comme Sophie Cardinal-Corriveau (Un adieu à la musique), Dominique Fortier (Une maison dans les nuages), Alain Roy (Glenn Gould), de même que Lori Saint-Martin et Paul Gagné (Irma Voth et La Petite cousine de Freud) dans la catégorie Traduction.

Les Prix littéraires du Gouverneur général (GG) sont remis chaque année aux meilleurs ouvrages de la littérature canadienne. Dans chaque catégorie, un jury composé d’auteurs, traducteurs et illustrateurs choisit le gagnant. Les lauréats reçoiventt 25000$ chacun alors que les finalistes non lauréats reçoivent 1000$. Quant à eux, afin de les aider à faire de la promotion, les éditeurs des livres gagnants reçoivent 3000$.

Pour consulter la liste complète des finalistes: http://gglivres.conseildesarts.ca

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!