L'écrivain Gaétan Soucy est décédé
Livres

L’écrivain Gaétan Soucy est décédé

Les Éditions du Boréal annonçaient plus tôt aujourd’hui le décès de l’écrivain Gaétan Soucy, survenu à Montréal le 9 juillet, des suites d’une crise cardiaque.

Après des études en physique et en mathématiques à l’Université de Montréal, il poursuit en études littéraires à l’Université du Québec, puis obtient une maîtrise en philosophie avec un mémoire consacré à la théorie transcendantale des sciences dans la philosophie critique kantienne. Il consacrera aussi quelques années à l’étude de la langue et de l’écriture japonaises.

Il publie son premier roman, L’Immaculée Conception, en 1994. Il livre ensuite L’Acquittement (Boréal, 1997), qui remporte le Grand Prix du livre de Montréal. C’est pourtant son troisième roman, La petite fille qui aimait trop les allumettes (Boréal, 1998), traduit en une vingtaine de langues, qui établit sa renommée internationale. Il est le lauréat du prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec.

En 2002, il publie Music-Hall! (coédition Boréal/Seuil) qui remporte le Prix des libraires du Québec, de même que le prix France-Québec/Jean-Hamelin. En 2003, il reçoit également le Grand Prix de littérature française hors de France (Fondation Nessim Habif) pour son œuvre et plus particulièrement pour Music-Hall!.

En 2001, il publie son premier texte de dramaturgie, Catoblépas, qui fut mis en scène par Denis Marleau et créé par UBU compagnie de création, en coproduction avec le Théâtre français du Centre national des Arts et le Festival de théâtre des Amériques. La pièce fut jouée au Centre national des arts en mai 2001 et au Théâtre d’Aujourd’hui à l’automne 2001.

En 2005, Gaétan Soucy publie une nouvelle, L’angoisse du héron, qui paraît chez Le lézard amoureux.

Il était également professeur de philosophie au Collège Édouard-Montpetit à Longueuil.

Gaétan Soucy est né à Montréal, le 21 octobre 1958.

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!