Et on sauvera les livres : Maka Kotto souhaite limiter à 10% le rabais sur les nouveautés pendant neuf mois
Livres

Et on sauvera les livres : Maka Kotto souhaite limiter à 10% le rabais sur les nouveautés pendant neuf mois

Le ministre de la Culture et des Communications Maka Kotto annonçait aujourd’hui, en direct de la Bibliothèque et archives nationales du Québec, qu’il avait reçu le mandat de procéder à l’élaboration d’un projet de loi afin d’encadrer le prix des livres neufs imprimés et numériques dans le but de limiter à 10 % le rabais sur les nouveautés pendant neuf mois.

Le ministre souhaite ainsi «protéger l’identité et la culture québécoises». En affirmant que le livre n’était pas une marchandise comme les autres, le ministre a confirmé que «l’encadrement du prix des livres neufs imprimés et numériques permettra de consolider le réseau de librairies qui garantit un accès diversifié aux livres et d’assurer des lieux de diffusion à nos auteurs québécois dans toutes les régions.»

Ainsi, les actions entreprises par le mouvement Sauvons les livres auront porté fruit, le gouvernement Marois ayant décidé d’écouter et de mettre en place ce projet de loi qui sera déposé au cours de la prochaine session parlementaire. Ce projet de loi modifiera également la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre pour y assujettir le livre numérique, une nouvelle facette du monde du livre à ne pas négliger. Ces deux mesures importantes s’inscrivent dans le sillon de la commission parlementaire sur le prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques tenue en août et septembre derniers.

Le ministre de la Culture et des Communications a rappelé que «le gouvernement souhaite venir en aide au réseau de librairies dont la situation financière est de plus en plus précaire. En proposant un projet de loi d’une durée de trente-six mois, on pourra mesurer son impact sur la vitalité des librairies, tout en leur permettant de faire une transition vers le numérique, appelé à gagner beaucoup de popularité au cours des prochaines années. Au terme de cette période, le gouvernement procédera à une évaluation pour décider du maintien de la mesure ou non».

Limiter le rabais à 10 %

Avec le projet de loi proposé, le prix du livre continuera d’être fixé par l’éditeur, mais le rabais sur les livres neufs imprimés et numériques serait limité à 10 % pour les nouveautés pendant neuf mois. Le ministre a rappelé que «les libraires sont des acteurs déterminants de notre société. En plus d’être des promoteurs de nos auteurs, ils contribuent à en faire connaître de nouveaux. Sans eux, les Michel Tremblay, Dany Laferrière, Chrystine Brouillet, Jocelyne Saucier, Éric Dupont ou Kim Thuy ne connaîtraient pas le succès qu’ils ont aujourd’hui», une reconnaissance essentielle, dans le milieu du livre.

Enfin, le ministre Maka Kotto s’est permis de rappeler les grands pans de l’histoire du livre sous les différents gouvernements péquistes : «La vitalité du livre au Québec a toujours été une préoccupation de notre gouvernement. C’est à Denis Vaugeois que l’on doit la plus importante loi sur le livre que le Québec ait connue et qui fait toujours consensus aujourd’hui. C’est sous notre gouvernement que s’est tenu, en 1998, le Sommet sur le livre et la lecture, présidé par le premier ministre Lucien Bouchard. Aujourd’hui, notre gouvernement apporte à nouveau sa contribution à la défense du livre québécois et à la défense de notre identité.»

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie