Ne manquez rien avec l’infolettre.
Prix France-Québec 2015 : Biz, Roxanne Bouchard et Julie Hétu sont finalistes
Livres

Prix France-Québec 2015 : Biz, Roxanne Bouchard et Julie Hétu sont finalistes

C’est dans le cadre du Salon du livre de Paris que les trois finalistes de l’édition 2015 du Prix littéraire France-Québec – qui souligne l’excellence de la littérature québécoise depuis 1998 – ont été dévoilés.

Mort-terrain de Biz, Nous étions le sel de la mer de Roxanne Bouchard et Mot de Julie Hétu constituent cette année les trois finalistes. L’annonce des finalistes a été faite lors de la cérémonie d’inauguration de Québec édition, au Salon du livre de Paris.

 

La présélection de sept romans et nouvelles a été soumise à un jury qui en a retenu trois. Le lauréat ou la lauréate du prix sera annoncé fin octobre, suite au vote du public français. Le jury, composé de professionnels du milieu littéraire (Héloïse d’Ormesson, Jean-Marc Pitte, Philippe Routier, Myriam Suchet, Corinne Tartare et Thomalie Grondin) et des présidents des comités de lecture de l’Association France-Québec, a choisi trois finalistes parmi la liste de sept titres présélectionnés.

Les lecteurs français désigneront par vote le lauréat ou la lauréate dont le nom sera annoncé à la fin du mois d’octobre.

Les romans présélectionnés en 2015 (les finalistes en gras):
Un lundi sans bruit, Max Férandon, Alto
Un vélo dans la tête, Mathieu Meunier, Marchand de feuilles
Nous étions le sel de la mer, Roxanne Bouchard, VLB
Mot, Julie Hétu, Triptyque
Mort-Terrain, Biz, Leméac
Quand j’étais l’Amérique, Elsa Pépin, XYZ
L’Album Multicolore, Louise Dupré, Héliotrope

Le Prix littéraire France-Québec comprend une bourse de 5000 Euros et offre aussi au lauréat ou à la lauréate l’occasion de rencontrer ses lecteurs français lors d’une tournée organisée à travers la France.
À noter que seuls les romans (historique, noir, policier, fantastique, autobiographique, science-fiction, etc.) et les nouvelles sont retenus. Ils doivent avoir été publiés au Québec par un éditeur québécois lors de l’année précédente, soit en 2014 pour la sélection 2015. Les ouvrages doivent aussi avoir été écrits en langue française.

Rappelons qu’en 2014, c’est l’auteure Catherine Leroux qui s’est mérité le Prix France-Québec pour Le mur mitoyen paru aux éditions Alto en 2013.