Un premier recueil de poésie pour Elkahna Talbi
Livres

Un premier recueil de poésie pour Elkahna Talbi

L’artiste de l’oralité Queen KA, de son vrai nom Elkahna Talbi, publie son premier recueil de poésie, Moi, figuier sous la neige chez Mémoire d’encrier.

Pour cette habituée de poésie performative, l’année 2017 en a été une de nomadisme, partageant son temps entre Montréal, la Belgique et la France. La thématique de la migration a toujours teinté ses performances et se retrouve dans Moi, figuier sous la neige qui traite de l’entre-deux identitaire et des exils qui parsèment l’histoire bien personnelle de la slameuse.

Ce recueil est né d’un désenchantement dit-elle en entrevue à Plus on est de fous plus on lit. Celui face à cette prise de conscience que «l’ailleurs n’est pas mieux que le ici». Un livre né un besoin de se construire un pays à soi «intérieur et poétique». Ce sont ces questionnements qui se retrouvent dans ce premier ouvrage, une parole qui se déploie entre l’enfance et l’âge adulte, entre le Québec et la Tunisie.

Née à Montréal de parents tunisiens, elle est diplômée en théâtre à l’Université Concordia. Elle sera prochainement de l’événement Rap battle for justice le 6 février. Le lancement de Moi, figuier sous la neige aura lieu le 2 février au café Kahwa à Montréal à 17h. Elle nous promet de la musique, de la poésie, des baklavas de maman Talbi et un couscous géant.

Extrait du prologue

«Il y a toujours, chez l’enfant qui n’a pas le même pays de naissance que ses parents, l’instant où l’autre patrie dévoile sa fragilité et ses imperfections.

C’est une sorte de désenchantement.
Où l’on comprend que là-bas n’est pas mieux qu’ici.

Il n’existe pas de pays refuge. Et nous serons toujours un peu l’autre où que l’on aille.»

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!