Ne manquez rien avec l’infolettre.
Barikad Crew: qui sont les rappeurs de l'accident du Carnaval de Port-au-Prince?
Musique

Barikad Crew: qui sont les rappeurs de l’accident du Carnaval de Port-au-Prince?

Ils ont 175 000 fans sur Facebook, une page Wikipédia bien garnie, trois albums complets à leur actif.

Mais, hier, le groupe de hip-hop créole Barikad Crew s’est retrouvé au coeur d’un important accident dans la capitale haïtienne. Le char allégorique qu’ils occupaient pour la parade du Carnaval de Port-au-Prince est entré en contact avec un câble électrique aérien, comme le rapporte Le Devoir via L’Agence France-Presse.

Bilan selon Radio-Canada au moment d’écrire ces quelques lignes: 18 morts et une dizaine de blessés, dont plusieurs victimes piétinées dans la panique générale. Mais l’information rentre au compte-goutte en plus de se contredire d’un média à un autre.

Quoi qu’il en soit, ce statut vient d’être publié sur leur « très achalandée » page Facebook non officielle.

 

Traduction libre: Je confirme que Fantom [NDLR: le MC vedette du groupe] est stable pour l’instant, il peut parler. Mais nous prions pour lui et pour les autres victimes. Les autres musiciens sont OK. Nous devons rester positifs et calmes.

 

Dans la foulée des tristes événements, une question se pose toutefois: qui est ce collectif hip hop qui avait écrit une nouvelle pièce spécialement pour le Carnaval de Port-au-Prince 2015?

Fondé en 2002, le groupe est considéré comme l’un des plus populaires du mouvement rap créole en Haïti. Ils sont originaires du quartier Bas Peu de Chose, à Port-au-Prince.

Leur objectif premier au départ, et selon leur biographie officielle, est de « produire une musique qui reflète la vie dans les bidonvilles ».  Très actifs sur la scène locale, ils composent une chanson pour le Carnaval de la capitale haïtienne à chaque année. Une tradition.

Ils ont aussi trois albums: Goumen pou sa w kwè (2007), Jiskobou (2008) et RED (2012).

À l’image des catastrophes qui affligent sans cesse son pays, Barikad Crew cumule son lot de tragédies.

En 2008, trois membres (K-tafalk, Deja-Voo, Dade) sont décédés dans un accident de voiture. Moins de deux ans après, Young Cliff mourrait dans le grand tremblement de terre.

 

*** Remerciements à Catherine Rioux et Adrien Chavannes pour la traduction du créole haïtien au français.