Ne manquez rien avec l’infolettre.
Musique

Mavis Staples et Pusha T collaborent au nouveau single de Gorillaz

Après des années d’inactivité, Gorillaz est de retour à l’avant-scène : ceux-ci ont fait l’annonce, il y a quelques semaines, de la sortie d’un 5e album mettant fin à des mois de rumeurs concernant le groupe. Aujourd’hui, c’est une nouvelle pièce de Humanz qui a été dévoilé : Let Me Out.

Dans une entrevue avec Beats 1, Damon Albarn raconte qu’il a écrit la chanson lors d’un interminable voyage en train,pendant lequel il a eu l’opportunité d’écrire les vers de Mavis Staples, qui, avec Pusha T, fait parti des nombreux artistes qui collaborent sur l’album à paraître.

Dans la même entrevue, Albarn a aussi affirmé qu’en plus de l’album déjà bien garni, — celui-ci contient 20 chansons —, une 40aine d’autres pièces restaient à être peaufinées, assurant aux fans du matériel « pour au moins les 18 prochains mois », selon lui. Une stratégie qui n’est pas étrangère à la formation britannique, qui a l’habitude de sortir des pièces en dehors du cadre de leurs albums.

Let Me Out revêt aussi un caractère engagé, puisqu’on y entend une référence au mouvement Black Lives Matter. Dans les vers chantés par Pusha T, on peut entendre ceci: «Tell me that I won’t die at the hands of the police/Promise me I won’t outlive my nephew and my niece».

L’artiste hip-hop avait déjà parlé en entrevue avec Complex de son expérience avec la discrimination raciale et avait conclu : «You can’t give up, and you can’t stop fighting. Because you’ll be like I was and just think, « This is just the way. » You’ll accept it as « the way. » And this is not the way, man. This is not the way. Yo, the playing field can be even. It can be. Me, my era, eras before me, we just accepted it as ‘the way.’ That was totally wrong

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie