Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Les choses se passent pour Webster
Musique

Les choses se passent pour Webster

L’homme aux dix-sept chapeaux fera paraître un premier livre et un nouvel album aux accents jazz au début du mois de février. 

Février est toujours une période fort chargée pour Webster, l’étoile du rap de Limoilou et porte-parole récurrent du Mois de l’histoire des Noirs. Le millésime 2019 ne fera pas exception à la règle.

Le MC dévoile aujourd’hui le premier extrait de son prochain album à naître, une pièce enregistrée aux côtés de la formation jazz 5 For Trio. Fougueux et éloquent, le rappeur historien y dénonce les pratiques de « ceux qui s’enrichissent avec la haine », pour paraphraser Régis Labeaume dans l’une de ses plus célèbres citations.

Comme lui, il évoque et à mots (très) légèrement couverts l’influence néfaste que peuvent avoir certaines radios privées et chroniqueurs démagogues qui déversent leur fiel dans les journaux.

La haine est lucrative
La populasse est malléable
Qu’en d’autant plus elle est craintive

Son texte va droit au but en dénonçant les amalgames douteux, le racisme à l’égard des musulmans, cette communauté si éprouvée encore dans la ville où il habite. Deux ans après l’attentat à la mosquée de Ste-Foy, les mots de Webster résonnent fort. Ils font l’effet d’un baume. « Le remède, comme il l’évoque, c’est l’amour. »

Le nouvel album de Webster s’intitule Idioties sortira ce 8 février, sous Coyote Records. Il se produira la veille au Maelstrøm St-Roch, le 16 février au Quai des Brumes (Montréal) et le 28 février à la Maison de la littérature de Québec.

Il publiera À l’ombre des feuilles, un manuel d’écriture hip hop divisé en trois parties et bonifié d’une préface rédigée par Jérémie McEwen. Cet ouvrage paraîtra aux éditions Québec Amérique le 6 février prochain.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie