Ne manquez rien avec l’infolettre.
Un vidéoclip curieusement lascif pour Donzelle
Musique

Un vidéoclip curieusement lascif pour Donzelle

Un document vidéo à la fois bizarroïde et empreint d’une grande beauté. Les deux ne sont-ils pas indissociables, de toute façon?

Donzelle arrive toujours un peu trop tôt. Numéro# était encore de ce monde quand elle a sorti son premier album (Parle parle, jase jase), une manifeste féministe de troisième vague qui en avait laissé plus d’un pantois à l’époque.

Une femme qui rappe et parle de sexe à la manière d’un homme?!

Il y a seulement onze ans, une telle prise de position semblait impensable, sauger. Le Québec n’était pas prêt pour Donzelle. On ne la méritait pas encore.

Entre sa première et sa seconde offrande, les mœurs ont changé. Le mouvement #MoiAussi s’est immiscé au creux cette longue pause et les Beyoncé de ce monde ont redonné un nouveau sens au mot féministe, le propulsant vers le proverbial mainstream.

Jamais Donzelle n’a été mieux comprise qu’aujourd’hui. Depuis la sortie de Presse-Jus en mai dernier, c’est toute une horde de femmes qui se rallient maintenant à ses textes ludiques et décomplexés.

Ce plus récent opus s’ouvre sur Cooler, une pièce suave et invitante qui a maintenant droit à sa propre mise en images. Simples cailloux et pierres semi-précieuses s’y entrechoquent à la manière d’aimants, sur un lit de mousse verdoyante qui s’apparente à un genre de labyrinthe. De petits ballons peuplent aussi ce singulier décor, évoquant librement le condom et des pénis en érection.

Avant-gardiste dans sa facture visuelle, mais teinté de nuances pastel qui pourraient rappeler la douillette d’un lit d’eau des années 1980, ce vidéoclip capture merveilleusement les goûts de cette amoureuse du kitsch qui oeuvre aussi au Centre Clark à titre de coordonnatrice à la programmation.

Justement, Roxane Arsenault (de son vrai nom) a fait appel aux talents de l’artiste vidéo Zipertatou et de son collaborateur récurent Jean-François Gauthier alias Petit Souffle.

Donzelle sera au Cinéma Moderne les 21 février et 1er mars prochains pour une soirée de projection regroupant ces plus récents vidéoclips et un court-métrage documentaire qui lui est dédié.

Plus d’infos via cinemamoderne.com 

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie