Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Primeur clip : Will Driving West présente le poignant Kids
Musique

Primeur clip : Will Driving West présente le poignant Kids

Kids est une pièce issue du quatrième album du groupe folk-rock montréalais, Silence, sorti il y a près d’un an. Aujourd’hui, on lève le voile sur un vidéoclip mettant en vedette Emile Schneider et Marianne Fortier, qui s’avère être la cousine du fondateur du groupe David Ratté.

«On n’avait jamais eu la chance de travailler ensemble. C’était l’occasion parfaite, dit le chanteur de Will Driving West. Quand elle a accepté, le réalisateur Sébastien Landry et moi on s’est dit qu’on devrait lui donner plus de place dans le scénario; tu n’engages pas une actrice de talent comme ça pour qu’elle soit 10 secondes à l’écran… Seb a donc rencontré Marianne et ils ont décidé qu’elle ne serait pas la blonde du personnage d’Emile mais sa soeur… Ce qui fonctionne mille fois mieux, au final, surtout pour une chanson qui s’appelle Kids

«La musique de Will Driving West à la qualité d’être très visuelle, dit Sébastien Landry. Après la première écoute, j’avais déjà en tête cette histoire un peu mélancolique qui finit bien. J’avais envie de vouloir mettre les émotions en image et qu’on y retienne qu’au final «ça peut être tough, mais c’est possible. Fais-le, ça vaut le coup, tu vas voir!»»

«Au tournage, Seb a eu la brillante idée de mettre sur pellicule différentes versions du scénario, précise David. Dans le premier montage, la finale était un peu bittersweet. C’était original, ça fonctionnait, mais… C’était vraiment déprimant. On n’avait pas l’impression que les personnages se sentaient mieux, qu’il y avait eu une progression vers la lumière, ce qu’on essaie toujours de faire avec nos chansons. On a demandé si c’était possible d’insérer un peu d’espoir dans tout ça et, heureusement, Seb avait filmé des versions où ça finissait mieux. C’était dangereux par contre: la ligne était mince entre espoir et juste quétaine, il ne fallait pas non plus une belle finale où tout le monde se sert dans les bras… Ça nous a emmené à la dernière version. C’est vraiment touchant, sans artifices, les performances des acteurs sont géniales.»

Par ailleurs, Will Driving West signe la musique du populaire et touchant film de Louise Archambault Il pleuvait des oiseaux, actuellement en salle.

Le groupe sera en concert à Sherbrooke, Rimouski, Québec et Montréal prochainement.

Le 28 septembre
au Théâtre Petit Champlain
Consultez cet événement dans notre calendrier

Le 24 octobre
au Quai 5160 – Maison de la culture de Verdun
Consultez cet événement dans notre calendrier

willdrivingwest.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie