Ne manquez rien avec l’infolettre.
Quand Eminem rend hommage… à l'arrangeur de Chantons sous la pluie
Musique

Quand Eminem rend hommage… à l’arrangeur de Chantons sous la pluie

Eminem a surpris tout le monde avec un nouvel album intitulé «Music to be murdered by».

Tout le monde connaît l’air de Singing in the Rain, la comédie musicale hollywoodienne très gentille de 1952.

Les arrangements vocaux de cette chanson reconnaissable entre toutes sont l’oeuvre de Jeff Alexander, compositeur des trames sonores de plusieurs films d’Elvis par ailleurs, un pianiste américain auquel Eminem fait directement référence avec le titre de son nouvel album paru cette nuit.

Or, le regretté musicien n’a pas honoré qu’une série de contrats pour des projets très grand public et, disons-le, un peu quétaines. En 1958, aidé du grand maître Alfred Hitchcock qui pose d’ailleurs sur la pochette, ce même Jeff Alexander faisait paraître Music to Be Murdered By.

Pour son onzième album studio, Slim Shady reprend le même titre et pose à la manière du grand maître Alfred Hitchcock, celui derrière Rear Window, Psycho, I Confess et tant d’autres classiques du cinéma. Forcément, cet excellent titre s’inscrit aussi en référence aux tueries de masse aux États-Unis.

Darkness, la plage 8,  échantillonne même des segments de bulletins de nouvelles faisant état de ces tristes événements qui prolifèrent en Amérique du Nord et ailleurs. Justement, ladite chanson a déjà été transposée en vidéoclip.

Lyriquement très en forme, le rappeur de Détroit nous offre une oeuvre solide et bonifiée par une liste de collaborateurs éclectique regroupant notamment Anderson .Paak et Ed Sheeran. Il s’avère particulièrement impressionnant sur Godzilla où son flow semble carrément accéléré à l’ordi dans le dernier verse.

 

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie