Ne manquez rien avec l’infolettre.
Young Love : Un court déstabilisant
Société

Young Love : Un court déstabilisant

Screen Shot 2015-04-14 at 15.41.13

Dès les premières images du court-métrage Young Love, le spectateur est plongé dans une atmosphère glauque. En pleine terre rurale visiblement abandonnée, un homme peine à courir, se sauvant d’un antagoniste invisible. Réalisé par un jeune Ariel Kleiman, le court a remporté une mention honorable dans la catégorie Short Filmmaking Award au festival Sundance en 2010.

Tourné en Australie, le seul monologue du film est pourtant en hongrois. La barrière de langage n’est toutefois pas un handicap, car l’intensité de l’actrice Anna Vera Dudas transmet toute l’émotion nécessaire à la compréhension. L’esthétique est sombre, malgré qu’on soit en pleine lumière. La direction photo et la coloration y sont pour beaucoup, alliant un contraste très bas à une désaturation marquée. Toute la place est donnée à la latitude de la pellicule 16mm. Le jeune réalisateur est sur le point de lancer son premier long-métrage, Partisan, avec nul autre que Vincent Cassel en tête d’affiche. Il va sans dire que beaucoup d’attention est portée à ce film, prévu pour une sortie le 6 mai 2015 en France.

YOUNG LOVE from Ariel Kleiman on Vimeo.