Ne manquez rien avec l’infolettre.
Kid Koala présente son conte musical Storyville Mosquito

Kid Koala présente son conte musical Storyville Mosquito

En pleines répétitions pour son nouveau spectacle multidisciplinaire qui mêle la musique, le cinéma et les marionnettes, Kid Koala nous a montré les dessous de Storyville Mosquito, à voir à la Cinquième salle de la Place des Arts du 27 novembre au 8 décembre 2019. 

«En termes de performance, c’est le spectacle le plus ambitieux auquel j’ai participé, mais c’est aussi très excitant puisqu’il y a un lien fort avec le public, avoue d’emblée Kid Koala. La palette d’émotions est beaucoup plus grande lorsqu’on raconte ce genre d’histoire que lorsqu’on fait un DJ set. On peut vivre des émotions sur une piste de danse, mais on ne peut pas forcément faire pleurer!» 

Depuis plusieurs années, le DJ, Montréalais d’adoption qui a fait sa renommée au début du millénaire en faisant du scratch, crée des spectacles multidisciplinaires uniques. Il y a cinq ans, il a adapté son roman graphique Nufonia Must Fall (oui, il a aussi ce talent) pour la scène. Le résultat était plutôt fascinant: des marionnettistes s’activaient devant public pour créer un film en direct, projeté sur grand écran. Aujourd’hui, Kid Koala reprend ce concept avec Storyville Mosquito avec une partie de la même équipe (aux décors, aux marionnettes, aux caméras, etc). De la salle, le public peut voir comment les marionnettistes s’y prennent autour des décors miniatures en plus de voir Kid Koala et des musiciens jouer la trame sonore et les effets en direct. 

«C’est la même équipe derrière ce spectacle, mais on raconte une histoire différente, dit-il. On prend tout ce qu’on a appris lors de la tournée de Nufonia, on crée un nouveau spectacle et on teste de nouvelles limites.» Kid Koala nous explique que le spectacle est plus dynamique et que le public aura une meilleure vue d’ensemble sur la création en direct. Aussi, tel que vu pendant la répétition, la taille des marionnettes a été considérablement augmentée pour certaines scènes (environ 20 pouces), ce qui fait qu’on peut tout voir plus facilement.

Crédit photo: Maryse Boyce

Histoire de moustique

Le conte de Storyville Mosquito est celui d’un moustique clarinettiste qui déménage de la campagne à la ville dans l’espoir de pouvoir jouer au fameux Music Hall Sid Villa, là où toutes ses idoles se sont produites. Arrivé en ville, il rencontre toutes sortes de personnes qui l’aideront dans sa quête ou bien lui nuiront. Une méchante tarentule lui fait de la compétition, par exemple, mais il y a aussi un début d’histoire d’amour avec un autre personnage. «Les thèmes principaux sont: trouver sa voix intérieure, surmonter les obstacles et apprendre la vraie valeur de l’expression artistique, ce qui lie l’artiste au public», indique Kid Koala. 

«Il y a des marionnettes, mais ce n’est pas nécessairement un spectacle pour enfants, nuance-t-il. Le show est hautement technique et sophistiqué, mais aborde des thèmes très universels et c’est sans dialogue donc ça peut être compris par tout le monde. Le but était de faire en sorte que les familles puissent venir parce que je voulais évoquer mes premiers souvenirs d’enfance, à regarder Charlie Chaplin à 6 ans avec toute ma famille, les parents et grands-parents blottis devant la télévision pour profiter de l’art ensemble, rire et pleurer. 

Infos
Fermer
Plein écran

      Et si l’on croit le succès international du spectacle Nufonia Must Fall, qui entre dans sa sixième année de tournée, Storyville Mosquito est entre bonnes mains en ayant déjà des dates confirmées en Allemagne. La troupe du spectacle est maintenant comme une famille, dit Kid Koala. 

      «C’est comme si on était 15 sur une planche de surf! Il faut parfois travailler très près les uns des autres, mais dans l’ensemble, chacun doit prêter attention aux autres. Ce qui est formidable dans ces spectacles, c’est que c’est différent tous les soirs et il faut s’ajuster sur place. Quand je leur ai dit qu’on avait une occasion de produire un nouveau spectacle suite à Nufonia, tout le monde était prêt à le faire.» 

      Storyville Mosquito, du 27 novembre au 8 décembre à la Place des Arts