Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBières et dégustations

Que devrait afficher l’ULTIME étiquette de bière?

Commençons avec le positif : je constate que les étiquettes de bières sont de plus en plus intéressantes au Québec – non seulement sur le plan du graphisme, mais aussi sur le plan des renseignements qu’elles présentent. Or, pour le négatif, force m’est d’admettre qu’aucune étiquette n’a encore réussi à répondre à toutes mes questions. Puisque je ne suis pas du genre à critiquer un phénomène sans donner de solution, voici TOUS les détails que je considère qui devraient se retrouver sur LA PARFAITE étiquette de bière. Mes critères seront divisés en trois catégories : les essentiels, les complémentaires et les ludiques.

Les essentiels (un «must» pour une étiquette qui se respecte)

  • Le nom de la bière (ouais… c’est vraiment essentiel)
  • Le nom de la brasserie et/ou son logo (au mieux avec les coordonnées)
  • Le style de la bière («sans arrière-goût» n’est pas un style, c’est un défaut!)
  • Le pourcentage d’alcool
  • Le format (330 ml, 341 ml, 500 ml, 750 ml etc.)
  • La date exacte d’embouteillage (cruciale pour ceux qui veulent faire vieillir des produits en cellier)
  • Les ingrédients (comme pour tous les produits alimentaires)

Les complémentaires (qui facilitent la dégustation et la culture)

  • Des suggestions d’accords bouffe / bière
  • Une image soignée (ne serait-ce que pour affirmer l’attention que le brasseur porte à sa bière)
  • Un descriptif du goût et des arômes de la bière (pratique pour l’achat et la dégustation)
  • L’IBU (International Bitterness Unit) du produit
  • L’icône représentant le verre idéal pour la dégustation
  • La température optimale de service
  • Le potentiel de vieillissement (ou la date limite pour consommer la bière)

Les ludiques (non primordiaux, mais appréciés)

  • Un QR code (qui mène à un site Internet avec des détails supplémentaires sur la bière et la brasserie)
  • Une estampe officielle représentant un prix que ladite bière a remporté (s’il y a lieu)
  • Une histoire reliée au nom de la bière ou à l’univers du produit
  • Un code barre (pour simplifier la mise en marché)
  • La consigne de la bouteille

Pour la forme, je tiens quand même à attribuer des mentions honorables à quelques microbrasseries pour leurs étiquettes :

Unibroue, Brasseurs Illimités, Broue Pub Brouhaha et Brasseurs du Monde (pour les infos et l’image en général);

Brasseurs Sans Gluten (pour la liste complète des ingrédients et le tableau de valeur nutritive);

Le Trou du Diable, La Microbrasserie de l’Île D’Orléans, La Microbrasserie du Lac Saint-Jean, Brasseurs du Temps, et Dieu du Ciel! (pour l’excellence du graphisme).

Même si je suis loin d’être un as en graphisme, voici un exemple du genre d’étiquette qui pourrait répondre à mes exigences démesurées :