Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBières et dégustations

Retour sur le Mondial de la bière 2015

Il y a exactement une semaine, jour pour jour (façon longue et compliquée d’écrire «samedi dernier»), j’étais au Mondial de la bière avec deux éternels comparses. Il s’agissait de mon 9e Mondial consécutif avec Jonathan et de mon 5e avec Samuel (allo les gars!). C’est toujours un plaisir de découvrir de succulentes importations et d’impressionnants brassins locaux, incluant souvent des exclusivités pour l’événement. En guise de post-mortem, je vous balance quelques pensées aléatoires. Pour marquer le coup. Pour raviver les souvenirs. Pour vous donner envie d’y aller l’an prochain.

  • Le kiosque de Transbroue était le plus swell avec ses «auvents» bleus. Un gros merci à Francis qui m’a fait goûter à leur Aztec Steam Beer; parfumée à souhait.
  • Le soleil était radieux tout au long de la journée, ce qui fait que la zone extérieure était très attrayante. Boire une bonne bière en marchant sur la rue (ou presque), c’est carrément devenu un fantasme dans un Québec aux lois restrictives.
  • Un gros merci aux gens de Brasseurs du Nord (Boréale) qui nous ont fait goûter à leur nouvelle Session (déclinée en deux versions). Le staff était très courtois et nous avons pu échanger quelques mots avec le brasseur Gabriel Dulong qui a élaboré le produit.
  • Parlant de Session (ces bières légères en alcool qui ne font pas de compromis sur l’intensité des saveurs) on peut dire, sans trop se tromper, qu’elles étaient à l’honneur cette année. J’ai ai goûté près d’une dizaine sans trop les chercher.
  • Mon plus grand coup de coeur du festival? La Simonne de La Fabrique (Matane). Il s’agit d’une blanche à la camerise, élevée en barriques de Cabernet Sauvignon. J’aurais pu boire ce truc à l’infini… mais il y avait tellement à découvrir.

***

Mais au bilan, ce que j’aime par-dessus tout au Mondial, outre les bonnes bières et les découvertes sans fin, ce sont les gens. Les gens qui brassent ces bières. Les gens qui les dégustent. Les néophytes. Les aguerris.  Ceux qui boivent local autant que ceux qui partent à la découverte du Monde. Les gens qui fracassent leur verre et qui subissent l’écho de la foule en guise de consolation. J’aimerais saluer tous ces passionnés avec qui j’ai eu la chance d’échanger quelques mots et quelques lampées lors de mon trop bref passage. À l’année prochaine! Parce que oui, on peut déjà penser au Mondial de l’an prochain qui se tiendra du 8 au 12 juin 2016 au Palais des Congrès. 

Sinon, on se croise dans les autres festivals cet été…

mondialbiere_2015

Crédit photos : Jonathan Habel