Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBières et dégustations

Trois nouvelles bières à surveiller cet automne

unibroue_25La semaine dernière, j’ai eu la chance de visiter l’usine d’Unibroue à Chambly en compagnie de quelques chanceux amateurs, guidés par Sylvain Bouchard (le sommelier de la maison) et Jerry Vietz (maître brasseur). Pour l’occasion, on nous a présenté en primeur la nouvelle bière d’Unibroue qui sera lancée mi-novembre pour souligner les 25 ans de la brasserie. La 25e Anniversaire se décrit comme une ale noire aux notes fruitées de cerises avec une pointe décadente de cacao. Tout pour rappeler le célèbre gâteau forêt-noire! Et c’est un peu l’idée… le gâteau de fête… la cerise sur le sunday morning (ou quelque chose du genre). Pour être franc, j’ai été renversé par cette bière. Et j’aurais été démoli de l’avoir renversé. C’est sublime! C’est du bonbon! Je suis toujours heureux de voir un nouveau produit d’Unibroue sur les tablettes, cette brasserie mythique dans mon historique personnel de découvertes. Mais celle-là, j’ai hâte que vous la goûtiez. On en rejase… si on se croise… ici et là… mais surtout nulle part et partout!

***

espace_public_kolschlagaLes gens super beaux de l’Espace Public, microbrasserie bien connue dans Hochelaga, lançaient une nouvelle bière cette semaine: la Kölschlaga. Après avoir reçu un bel accueil suite au lancement de leurs bières sures en canettes l’an dernier, ils rappliquent avec une bière d’inspiration allemande, une Kölsch, bien rafraîchissante. «Nous voulions brasser une blonde qui nous ressemble, qui a une petite twist différente. […] Il n’y en a pas beaucoup au Québec et ce type de levure lui donne un goût bien distinct avec son petit côté fruité et malté», mentionne Simon Livingstone, maître brasseur à l’Espace Public. Trois raisons d’en acheter : ça se laisse boire tout seul, c’est bien frais et il y a un pigeon sur la canette!

***

Pour terminer, laissez-moi vous raconter la belle histoire de Mathieu Fréchette, un jeune homme fragile et fringant. Ce gars-là était mon coloc au Cégep. Honnêtement, c’est l’un des dudes les plus cons de la terre. Et quand j’écris ça, c’est étrangement positif! J’ai rarement autant ri avec quelqu’un. Nous étions de vrais enfants (et nous en sommes probablement encore). Il cachait des courges dans mon lit et quand je me couchais, ça faisait très mal! De mon côté, je dissimulais des revues Archie dans son linge. Avec le temps, nos voies se sont un peu séparées… pour mieux se recroiser. Je suis maintenant conseiller / chroniqueur en bières et il est brasseur / marchand de houblons. Après avoir fait ses classes avec le brassage maison et quelques expériences lors d’un voyage d’un an en Allemagne, il est devenu brasseur au Bilboquet à St-Hyacinthe. Cette semaine, il a lancé son premier projet solo sous la bannière Microbrasserie Azimut pour chapeauter des recettes qu’il élaborera, brassera et embouteillera, tout seul comme un grand. Sa première bière se nomme Freya, une IPA Américaine houblonnée de façon démesurée (il ne faut pas oublier qu’il est le prince du houblon avec sa compagnie Nanohoublons, très réputée auprès des brasseurs maison et des microbrasseries). Surveillez cette bière, disponible pour un temps limité chez quelques détaillants spécialisés (liste des détaillants disponibles sur le site d’Azimut : http://www.microazimut.com/detaillants/). Et si vous manquez votre chance, c’est sûr qu’il y aura d’autres trucs qui seront lancés – et qui feront jaser – au cours des prochains mois.

Quand je cachais des Archie dans ses bobettes, je n’aurais jamais cru qu’un jour je boirais une bière qu’il a brassée, achetée dans un magasin de bière que je gère, en écrivant une chronique sur celle-ci. Le monde est non seulement p’tit, mais il est aussi déroutant. Oui, le texte finit d’même!