Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBières et dégustations

Bières de micros : les meilleurs au Québec de 2018 (première partie)

Voici mon bilan brassicole 2018. Ça va se passer en trois parties. J’ai beaucoup de choses à dire et je ne veux pas tout noyer dans un texte indigeste de 5000 mots. D’habitude, les mentions d’honneurs sont nommées à la toute fin d’une rétrospective, mais pourquoi ne pas les énumérer au début? HEIN! POURQUOI?

LES MENTIONS SPÉCIALES

Boréale (Brasseurs du Nord) : Mais quel retour en force! Amorcée l’an dernier et confirmée cette année, la cure de jeunesse des produits Boréale est remarquable. Leur Série Artisan, notamment propulsée avec la Pilsner des Mers et l’ISA des Chutes, permet aux petits commerces et dépanneurs d’avoir de bons produits. En gros, tu montes au chalet, tu arrêtes dans une station-service du Rang 25 à St-J’sais-Pu-Chu-Où, et tu peux quand même acheter de la bonne bière! Et que dire de leur désormais célèbre IPA du Nord-Est? Et la Double Descente, wow! Je donne beaucoup de crédit au brasseur Gabriel Dulong, mais il s’agit certainement d’un travail d’équipe et je félicite toute cette belle gang de fous inspirés!

Microbrasserie Charlevoix : Même si le cap des 200 microbrasseries québécoises a été franchi, très peu d’entre-elles peuvent se vanter d’avoir 20 ans. C’est le cas de la Micro Charlevoix qui a marqué le coup en brassant quelques bières qui avaient vu le jour à leurs débuts (Côteilleuse, Bonté Divine…). Trop jeune pour goûter les bières d’origine, j’ai été ravi de les découvrir cette année et ainsi constater tout le chemin parcouru par le fleuron de Baie-Saint-Paul. Leur Dominus Vobiscum Triple demeure, à mon avis, la meilleure Tripel classique au monde.

Brasserie Maltstrom : Tout ce que semble toucher Maltstrom se transforme en or. Ils réussissent un coup de circuit avec pratiquement toutes leurs bières houblonnées ou acidulées. C’est bon, c’est stable, c’est frais. La production a augmenté cette année et j’espère que plus d’amateurs pourront mettre la main sur l’une (ou PLEIN) de leurs trop rares canettes!

Pie Braque Microbrasserie : Établis au Saguenay depuis 2017, ils brassent sans prétention, ils ne font pas trop de bruit, mais tout ce qu’ils embouteillent est délicieux. J’ai notamment été séduit par leur Belge Houblonnée, leur Saison Impériale et leur Stout Impérial Bourbon. Longue vie à Pie Braque!

Microbrasserie Azimut : Cette micro (qui n’en est pas encore officiellement une) est l’oeuvre du brasseur d’expérience Mathieu Fréchette et sa conjointe. Pour l’instant, ils brassent au Loup Rouge, mais leur avenir sera certainement plus reluisant en dehors de ces locaux. Mathieu est aussi derrière Nanohoublons, un distributeur de houblons qui offre une impressionnante variété aux brasseurs amateurs et professionnels. Il va sans dire que ses bières houblonnées sont très soignées. Surveillez son plus récent brassin de Freya, une IPA bien dodue qui offre un apport houblonné à la fois fruité et résineux. Lorsque j’ai demandé à Mathieu ce qu’il avait pensé de sa première année d’opération, il m’a avoué qu’il était ravi d’être accueilli par les détaillants et les amateurs, malgré l’espace de plus en plus restreint sur les tablettes des détaillants spécialisés. Mon pari est que ces mêmes détaillants se battront pour avoir ses produits demain!

Riverbend et Lion Bleu : La ville d’Alma est le point commun des deux brasseries, voilà pourquoi je les nomme ensemble. Et, même dans un petit milieu comme Alma, au Lac, je n’ai pas l’impression qu’ils se détestent. L’un encanne, l’autre embouteille. Les produits sont différents et répondent à une offre complémentaire. J’aime Riverbend pour l’authenticité, la simplicité, la rigueur et la folie des frères Morasse (qui sont en fait, probablement, un SEUL gars). J’aime le Lion Bleu pour leurs bières houblonnées, leur adaptation rapide au marché et leur collaboration avec les détaillants spécialisés.

***

J’aurais certainement pu donner une mention spéciale à PRESQUE toutes microbrasseries québécoises, mais «’moment donné, un gars s’tranquillise». Pour la suite des festivités, cliquez ici afin de découvrir mes chouchous dans les catégories «Révélation de l’année», «Microbrasserie à surveiller en 2019», «Hommage», «Microbrasserie de l’année» et «Bière de l’année». Je vous invite aussi à lire un article où je laisse la parole aux micros et aux détaillants. Cheers!