BloguesEn as-tu vraiment besoin ?

Le sondage biaisé de Stephen Harper

Le Parti conservateur du Canada voulant le bien-être des Canadiens, tant et aussi longtemps qu’ils sont d’accord avec lui, lance un sondage public s’intitulant « À vous la parole sur les enjeux importants. » Dans un premier temps, il s’avère comique de voir les sujets choisis, mais bon, on peut bien laisser le PC manquer de logique dans l’ordre de ce qui est important. Mais, la plus grande faute du sondage, c’est son cadrage. En fait, les questions sont posées avec un biais marqué aussi subtil qu’un sportif de salon participant à une tribune téléphonique. Analysons quelques questions.

« Est-ce que vous soutenez notre décision d’abolir le registre des armes d’épaule, inefficace et coûteux? »

Commentaire : Dans la présente question, les termes « inefficace et coûteux » sont superflus pour avoir l’opinion du répondant. Ajouter ces deux mots, c’est tenter d’influencer le répondant. Imaginons un sondage sur le goût de biscuit où on vous dirait : « aimez-vous le goût de ces biscuits dégoutants et chers? »

« Est-ce que vous soutenez notre ordre du jour de lutte contre le crime? »

Commentaire : Le moyen des répondants n’est pas en faveur du crime. Donc, poser une question demandant au répondant s’il est pour la lutte contre le crime, il répondra probablement dans l’affirmative, surtout s’il ne sait pas réellement ce qu’il y a dans l’ordre du jour. Si la question précisait « notre ordre du jour, incluant des peines plus sévères, des coupures dans les programmes de réhabilitation et le jugement des jeunes contrevenants à la Cour pour adultes», la réponse du répondant serait sûrement davantage nuancée.

« Est-ce qu’une force militaire solide est importante pour le Canada? »

Commentaire : « Importante », ça veut dire quoi? Combien? Pourquoi? Voilà une question large. Évidemment, un pays a besoin d’une armée. Mais l’expression « force militaire importante », peut-on faire plus vague que cela? Importante signifie 1 %, 10% ou 50 % du budget annuel %

« Est-ce que vous soutenez notre plan permettant le partage du revenu des familles afin de permettre à celles-ci de payer moins d’impôt? »

Commentaire : Payer moins d’impôt? Nous sommes tous pour la vertu. La question est dans quel secteur coupe-t-on pour se permettre ces baisses d’impôts? Et ce partage de revenu, est-ce un plan idéologique pour ramener un des deux contribuables de façon permanente à la maison? Ne crée-t-on pas des injustices fiscales envers les célibataires? etc.

« Nous permettons le partage du revenu de pension des aînés afin d’alléger leur fardeau fiscal. Est-ce que vous soutenez cette mesure? »

Commentaire : Cette mesure est mal calibrée. Pourquoi? Elle favorise les contribuables ayant un fonds de pension à prestations déterminées et crée une injustice fiscale intergénérationnelle entre les travailleurs actuels et les retraités. Mais bon, pourquoi le préciser dans une simple question de sondage?

« Est-ce que vous êtes d’accord que le gouvernement conservateur soutienne les familles par des mesures comme la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) de 1 200 $ par année, versée pour chaque enfant de moins de six ans, le Crédit d’impôt pour la condition physique des enfants et le Crédit d’impôt pour les activités artistiques des enfants? »

Commentaire : En sommes, félicitez-vous le gouvernement pour son crédit d’impôt? Veuillez cochez la case suivante.

« Est-ce que vous bénéficiez d’un Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)? »

Commentaire : La question aurait pu être « Utilisez-vous le CELI, mesure fiscale mise en place pour répondre au lobby bancaire ? Cette mesure donnant à celle-ci un produit à offrir à ses clients équivalent à celui offert par les compagnies d’assurance ? » Ça vaut la peine parfois de préciser.

« Est-ce que les demandeurs du statut de réfugié devraient recevoir de meilleurs soins de santé que les citoyens canadiens? »

Commentaire : Pourquoi avoir utilisé le superlatif « meilleur » et non « les mêmes soins de santé »? Poser la question de la sorte correspond à commander la réponse désirée.

« Est-ce que vous soutenez la taxe sur le carbone tueuse d’emplois de 21 milliards de dollars de Thomas Mulcair? »

Commentaire : Une taxe « tueuse d’emplois de 21 milliards de dollars. » Pourquoi ajouter des termes qui influencent indument le répondant? Bien sûr, on voulait un « non » clair comme réponse.

À voir le sondage du Parti conservateur du Canada, on se dit qu’il n’a pas été rédigé par un expert de la méthodologie de recherche.  Bien sûr que non, puisque l’idéologie, les stratégies électorales et la recherche indépendante ne font pas bon ménage. Ce qui me rassure, c’est que les Canadiens ne se laisseront pas piéger. Enfin, je l’espère. Ça vous dirait de compléter le sondage ?

http://www.conservateur.ca/?page_id=2653&lang=fr