Quoi faire
Kiinalik : these sharp tools

Kiinalik : these sharp tools

Les artistes Inuk (Laakkuluk Williamson Bathory) et queer (Evalyn Parry) se sont rencontrées lors d’une expédition d’Iqaluit au Groenland. Elles se partagent aujourd’hui la scène dans Kiinalik : These Sharp Tools, un concert, un dialogue, une rencontre symbolique entre le Nord et le Sud de notre pays.

En Inuktitut, on dit d’un couteau élimé qu’il n’a « pas de visage ». Kiinalik signifie « aiguisé », c’est‑à‑dire avec un visage. Porteuses de leur héritage respectif, les créatrices s’attachent à mettre ce visage sur la colonisation, les structures de pouvoir et le climat actuel. Pour se demander comment composer avec « ces outils affutés »…

Pour une troisième année consécutive, Espace Libre invite le Buddies in Bad Times Theatre de Toronto. Les saisons passées, les spectacles No Strings (Attached) puis Black Boys ont exploré les relations trans et les modèles amoureux traditionnels ainsi que l’identité queer et noire. Avec Kiinalik : These Sharp Tools, nous continuerons de questionner les normes sexuelles et culturelles.

Spectacle en anglais et inuktitut, surtitré en français

TEXTE ET INTERPRÉTATION : Evalyn Parry et Laakkuluk Williamson Bathory
UNE CRÉATION DE : Evalyn Parry, Laakkuluk Williamson Bathory, Erin Brubacher et Elysha Poirier
MISE EN SCÈNE : Erin Brubacher
VIOLONCELLE ET MUSIQUE SUR SCÈNE : Cris Derksen 
CONCEPTION : Christina Chicko, Aleda Deroche, Kaitlin Hickey, Rebecca Picherack et Elysha Poirier

Représentation du 2019-03-12

Autres répresentations