Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Quoi faire
BODY ELECTRIC
Scène Performance + danse

BODY ELECTRIC

Quatre artistes. Quatre visions artistiques uniques. Un credo : le corps électrique. Soleil LaunièreAndrea PeñaAnne Thériault et Daina Ashbee affirment la condition humaine dans la solitude de l’ère numérique. Lui donnant sens et dynamisme, elles utilisent le corps comme un moyen d’expression puissant. Elles apportent la cohésion et l’expression du désert de voix frémies.

Conducteur d’énergie, de puissance visible et invisible, le corps humain est un outil et un contenant pour l’expression du banal et de l’extraordinaire. Ces quatre oeuvres artistiques transforment la vibration et le mouvement en une atmosphère sensible et puissante, jumelée d’art numérique ou simplement de l’électricité du geste. Elles la mélangent, la réunissent pour former un corpus thématique qui incarne l’isolement, la lutte, la souffrance, la répétition afin de provoquer une beauté diaphane et une sensibilité déroutante.

Du 2 au 4 octobre : Umanishish et Untitled I + III  

19h – Soleil Launière – Umanishish   Soleil Launière présentera Umanishish, mot innu pour foetus d’orignal, les 2, 3 et 4 octobre, à 19h. La performance explore le temps inconnu d’avant la naissance. Seule sur scène, la conceptrice et interprète va à la rencontre de ce qui la lie au territoire. Pour atteindre cet espace sacré, elle plonge en plein cœur du dispositif visuel de l’artiste Gonzalo Soldi. Umanishish est un voyage initiatique vers l’inaccessible  

20h30 – Andrea Peña – Untitled I + III   La soirée se poursuit à 20h30 avec Untitled I + III, d’Andrea Peña & Artists. L’œuvre explore la vulnérabilité comme force de résilience. Untitled I + III est une expérience par laquelle espace et temps sont libérés.    

Du 9 au 11 octobre : Récital et Serpentine  

19h et 21h30 – Anne Thériault – Récital   Anne Thériault présentera deux fois par soirée, à 19h et à 21h30, sa pièce Récital, crée au Festival TransAmériques en 2018. Anne Thériault et ses acolytes font vibrer chaque détail insolite de leur boîte à musique géante. Seuls quelques dizaines de spectateurs sont conviés aux représentations de ce concerto fantaisiste, touchant hommage aux rêves futuristes du siècle passé.  

20h – Daina Ashbee – Serpentine   Succès de la saison 2017-18, Serpentine sera reprise durant cette série et sera présentée à 20h. Figure importante de la danse contemporaine, Daina Ashbee, qui vient de remporter un Bessie Award à New York, est reconnue pour ses oeuvres radicales, à la frontière de la danse et de la performance. Confrontée à une composition pour orgue électrique à la fois dérangeante et puissante, la gestuelle lente et sensuelle de la danseuse Areli Moran se métamorphose peu à peu en une présence d’une violence concentrée bouleversante.

Programmation complète