Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesLa vie en BD

Les finalistes 2016 des prix Bédélys dévoilés

affiche-bedelys-web72dpiPromo 9e Art a dévoilé, aujourd’hui, les finalistes de ses prix Bédélys, visant à récompenser « les meilleures bandes dessinées francophones parues et diffusées au Québec ».

Au menu : quatre prix – Québec, Jeunesse, Monde et Indépendant. Avec un panorama assez large de nationalités qui y sont représentées – du Canada aux États-Unis, de la France à l’Allemagne, des Pays-Bas au Japon.

Les finalistes du Bédélys Québec :

  • Je vois des antennes partout, de Julie Delporte (Pow Pow)
  • Paul dans le Nord, de Michel Rabagliati (La Pastèque)
  • La Petite Patrie, de Julie Rocheleau et Normand Grégoire, d’après le roman de Claude Jasmin (La Pastèque)
  • Ping-Pong, de Zviane (Pow Pow)
  • Whitehorse, première partie, de Samuel Cantin (Pow Pow)

« Cette sélection éclectique éclaire la grande variété des genres et des formes explorées par les artistes québécois : de la narration linéaire à l’essai en passant par le récit par fragments, ces livres témoignent d’une effervescence créative remarquable », résume Roxane Desjardins, membre du jury Québec, par voie de communiqué de presse.

Du côté du Bédélys Jeunesse :

  • L’Arbre-forêt T1 : les mondes cachés, de Silvio Camboni et Denis-Pierre Filippi (Les Humanoïdes associés)
  • L’Effet carton, de Doug TenNapel (Scholastic)
  • Le Jardin de minuit, d’Édith, d’après le roman de Philippa Pierce (Soleil)
  • Nas, poids plume T1 : l’école de la vie, d’Ismaël Méziane (Glénat)
  • Youth United T1 : agents du voyage, de Wuye, Jean-David Morvan et Séverine Tréfouel (Glénat)

En ce qui concerne le Bédélys Monde :

  • Bye-bye Maggie, de Jaime Hernandez (Delcourt)
  • Carnet de santé foireuse, de Pozla (Delcourt)
  • La Favorite, de Matthias Lehmann (Actes Sud)
  • La Fourmilière, de Michael DeForge (Atrabile)
  • Panthère, de Brecht Evens (Actes Sud)
  • Petites coupures à Shioguni, de Florent Chavouet (Philippe Picquier)
  • Les Ogres-dieux : Petit, de Bertrand Gatignol et Hubert (Soleil)
  • Safari lune de miel, de Jesse Jacobs (Tanibis)
  • Sunny T1-T2-T3, de Taiyo Matsumoto (Kana)
  • The Wake, de Sean Murphy et Scott Snyder (Urban Comics)

Enfin, le Bédélys Indépendant :

  • Hillerod, de Frédéric Auln
  • L’Idiot, livre 1 : Québec, de Jocelyn Bonnier, d’après le roman de Fiodor Dostoïevski
  • Lachine Beach, de Skip Jensen (Trip)
  • Les Pénis inattendus, de Valérie Jacques-Bélair
  • The Traveller, livre 1 : le labyrinthe cosmique, de FREDC et LPRZ (Trip)

Le public ainsi que les acteurs du milieu de la BD sont invités par l’organisme chapeautant les Bédélys, Promo 9e Art, à venir célébrer les œuvres sélectionnées à l’occasion d’un 5 à 7 ce mercredi au Sporting Club à Montréal (4671 boulevard Saint-Laurent).

Le dévoilement des quatre lauréats aura lieu lors d’une soirée de gala, le jeudi 26 mai, 20h, au Théâtre Sainte-Catherine (264 Sainte-Catherine Est).

L’affiche 2016 des Bédélys est signée Richard Suicide.