Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesLa vie en BD

Les récipiendaires des prix Bédéis Causa 2017

Les récipiendaires des prix Bédéis Causa, édition 2017, ont été remis ce vendredi 7 avril, du côté du Musée de la civilisation, à l’occasion du 30e Festival de la BD francophone de Québec.

La sélection a été effectuée par un jury formé de libraires, chroniqueurs spécialisés en bande dessinée et acteurs du milieu du livre de la Capitale.

En ce qui concerne les gagnants :

Tout d’abord, le Grand prix de la Ville de Québec, qui récompense le meilleur livre d’un auteur québécois, édité en langue française au Québec,b a été remis à Jean-Paul Eid et Claude Paiement pour leur ouvrage La Femme aux cartes postales, aux Éditions La Pastèque.

Le Prix Albéric-Bourgeois, récompensant le meilleur album d’un auteur québécois édité à l’étranger, a été remis, pour sa part, à Guy Delisle, pour son album S’enfuir, chez Dargaud.

Le Prix Réal-Filion, récompensant un auteur québécois pour son premier album professionnel, édité au Québec ou à l’étranger, a été remis à Mélodie Vachon-Boucher pour ses Trois carrés de chocolat, du côté de Mécanique générale.

Deux prix coups de coeur ont également été remis par le jury, à l’attention d’albums étrangers. Ainsi, le Coup de coeur – Album francophone, a été remis à Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse pour leur Été Diabolik, chez Dargaud, alors que le Coup de coeur – Traduction, a lui été offert à Miles Hyman pour son album La Loterie, chez Casterman.

Comme c’est le cas à chaque année, le Festival de la BD francophone de Québec a également remis un prix Hommage, son prix Albert-Chartier, question de souligner l’impact d’un acteur de la bande dessinée québécoise, sur la production d’ici ou d’ailleurs. Pour 2017, c’est un hommage posthume à Yvette Lapointe, première auteure québécoise de bande dessinée, qui a été effectué.

Enfin, à l’image de l’an dernier, le Prix Jacques-Hurtubise a été offert, visant à encourage, par le biais d’une bourse de 1000$, un créateur émergent dans le cadre de la réalisation d’une première publication. Pour 2017, le prix a été remis à Stéphane Johnson.

Cela, alors que le 30e Festival de la BD francophone se poursuit, jusqu’au 9 avril pour les activités régulière – avec une programmation associée, et de nombreuses expositions, qui elles se continuent jusqu’à la fin d’avril (voire au-delà, dans certains cas).

Pour information: fbdfq.com.