Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesLa vie en BD

Prix Bédéis Causa : les finalistes 2018

28279210_1845020338903860_4161640045455751644_nEt voilà.

On est à un peu plus d’un mois du 31e Festival Québec BD – nouvelle identité du Festival de la bande dessinée francophone de Québec. Je romps avec l’inhabituel silence de ce blogue (réels défis d’horaire – vous m’en excuserez) afin de vous transmettre la liste des finalistes pour l’édition 2018 des prix Bédéis Causa – récompenses visant à souligner l’excellence de la bande dessinée d’ici.

Un jury, formé de chroniqueurs spécialisés, libraires et acteurs du milieu littéraire de la région de Québec et Lévis, a effectué sa sélection au fil de février, parmi les titres BD publiés dans l’année 2017.

À noter, les gagnants seront dévoilés lors d’un événement public, le vendredi 13 avril dès 19h, au Musée de la civilisation, dans le cadre du Festival.

Voilà pour le contexte. Maintenant : les titres en nomination!

Grand prix de la ville de Québec, donné au meilleur album de langue française, édité au Québec, d’un auteur (scénariste ou dessinateur) québécois :

  • L’Esprit du camp T1, de Michel Falardeau et Cab (Lounak)
  • Moi aussi je voulais l’emporter, de Julie Delporte (Pow Pow)
  • Vogue la valise, de Siris (La Pastèque)
  • Le 7e vert, de Paul Bordeleau (La Pastèque)
  • Whitehorse, deuxième partie, de Samuel Cantin (Pow Pow)

Prix Réal-Filion, remis à un auteur (scénariste ou dessinateur) s’étant le plus illustré avec son premier album francophone professionnel :

  • Thom, pour VII (Pow Pow)
  • Anne Villeneuve, pour Une longue canicule (Mécanique générale)
  • François Vigneault, pour Titan (Pow Pow)

Prix Albéric-Bourgeois, remis au meilleur album francophone publié à l’étranger par un auteur (dessinateur ou scénariste) québécois :

  • Betty Boob, de Julie Rocheleau et Véronique Cazot (Casterman)
  • Giant T1, de Mikaël (Dargaud)
  • Extases T1, de Jean-Louis Tripp (Casterman)

Prix Maurice-Petitdidier soulignant un coup de cœur du jury pour un album francophone publié à l’étranger par un auteur non-québécois :

  • Une sœur, de Bastien Vivès (Casterman)
  • Ces jours qui disparaissent, de Timothé Le Boucher (Glénat)
  • Imbattable T1, de Pascal Jousselin (Dupuis)

Et, enfin, le prix Traduction, soulignant, pour sa part, un coup de cœur du jury pour un album publié en français issu d’une traduction :

  • Oublie mon nom, de Zerocalcare (Cambourakis)
  • La Cantine de minuit T2, de Yaro Abe (Lézard noir)
  • Winter Road, de Jeff Lemire (Futuropolis)

Lors de la cérémonie, Québec BD remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Enfin, pour la troisième année, Québec BD remettra le prix Jacques-Hurtubise, visant à favoriser la nouvelle création et les auteurs émergents au Québec. Ce prix, assorti d’une bourse de 1 000$, est destiné à aider un(e) auteur(e) à mener à terme un projet déjà en chantier de publication en autoédition. Les candidats intéressés à soumettre leur dossier pour ce prix peuvent le faire d’ici le 1er avril et en consultant les informations disponibles au www.quebecbd.com.