Ne manquez rien avec l’infolettre.
Restos / Bars

Pizzeria Geppetto : Quand Geppetto cuisine, Pinocchio trinque!

Nouveau venu dans le voisinage du marché Atwater: Geppetto, une pizzeria aux allures de bistro rétro-design. Un nom à inscrire dans son carnet de bonnes petites adresses de quartier.

Le tronçon de la rue Notre-Dame compris entre Charlevoix et Vinet se tisse une personnalité propre au fil de l’ouverture de restaurants branchés. Après les Joe Beef, Liverpool House, McKiernan, Limon et Burgundy Lion, voilà que la Pizzeria Geppetto vient de s’installer dans le local laissé vacant par la fermeture de La Toulousaine. Exit le cassoulet, bienvenue la pizza cuite au four à bois. Mais pas n’importe comment: dans un four italien dodu et rutilant, version hybride gaz-bois, qui ne contrevient pas au règlement municipal interdisant depuis peu l’installation de poêles à bois à Montréal.

Ce gros four rouge pétant ne passe pas inaperçu derrière le bar. Comme les chaises bistro de la salle à manger et les tabourets du bar qui lui font écho. Cette touche de rouge contraste agréablement avec le reste du décor, tout en brun chocolat et crème, lattes de bois et banquettes de cuir capitonné. Les murs sont tapissés d’une variété de miroirs aux cadres dorés et disparates, ou encore d’illustrations tirées de vieux Harper’s Weekly et Scientific American. Le décor est un heureux mélange de style vieillot façon antiquaires de la rue Notre-Dame et de design dernier cri. Sur le rebord des fenêtres, des petits pots de basilic et de romarin cherchent le soleil.

À TABLE!

Pour le moment, le restaurant n’est ouvert que le soir et le petit menu de papier se résume à cinq entrées, quelques salades, une quinzaine de pizzas et quatre desserts. Sur un grand tableau noir cerclé de bois lové autour d’une horloge, s’ajoutent des suggestions du jour et une liste de cocktails.

L’entrée d’antipasti regroupe un assortiment de charcuteries, dont un délicieux prosciuttini bien épicé, et une bonne variété de légumes grillés (poivron rouge et jaune, courgette, pleurotes) et marinés (chou rouge, coeurs d’artichaut). C’est honnête, rustique et ça se prend bien. Par contre, les toasts de crevettes, avocat, coriandre et paprika fumé sont moins convaincants: l’amalgame de mini-crevettes semblant tout droit sorties d’une boîte de conserve et d’un avocat trop mûr offre un goût et une texture peu agréables. Pas très italien tout ça.

Les pizzas nous ramènent un sourire aux lèvres. Les versions les plus simples sont sciemment ignorées (ail-origan, basilic-mozzarella, quatre fromages) pour laisser s’exprimer les versions plus complexes comme la salsiccia (saucisse d’agneau, rapini, tomates confites et mozzarella) et la pizza du jour (crème de saumon, citron et oignon rouge). Les garnitures de ces deux pizzas sont généreuses et goûteuses. Leur pâte est mince, avec des rebords dodus et rebondis qui offrent une texture moelleuse sous la dent. La mozzarella fraîche, souple et élastique à souhait, forme des filaments gourmands entre la pointe que l’on détache et la pizza mère. Bref, les pizzas du Geppetto se positionnent à mi-chemin entre leurs cousines italiennes ultraminces et les nord-américaines qui souffrent d’embonpoint. D’un diamètre d’environ 12 pouces, chaque pizza peut aisément combler les gros appétits. Les plus petites panses pourront rapporter les restes à la maison.

Morale de l’histoire: Geppetto s’est recyclé. Le célèbre menuisier italien en avait marre de gosser des bouts de bois. Il se sert maintenant de sa matière première pour faire cuire des pizzas. Et pendant ce temps, que fait Pinocchio? À en croire la carte d’affaires de la Pizzeria Geppetto, le célèbre pantin cuve son vin…

PETITES DOUCEURS

Au rang des desserts, deux réalisations maison: un tiramisu élégant et équilibré, où prédomine l’amertume du café qu’une couche de mascarpone en juste quantité vient adoucir; et la torte au chocolat, dont l’onctuosité, l’épaisseur et le fond de biscuits Graham l’apparentent à un gâteau au fromage. Le tiramisu remporte haut la main les honneurs. Les petits appétits peuvent se tourner vers les biscotti ou les gelati.

EMBALLANT /

L’atmosphère relax, le décor agréable et la musique à la Gotan Project. Même par un mardi soir pluvieux, le resto était presque plein et joyeusement animé.

La fabuleuse huile d’olive de marque Bouteillan, à l’amorce fruitée et à la finale herbacée, servie en entrée en matière pour y tremper un bout de pain au sésame.

Bref, ce Geppetto est à inscrire dans son carnet de bonnes petites adresses de quartier. C’est un établissement agréable, sans prétention mais stylé, qui présente un bon rapport qualité-prix.

DÉCEVANT /

L’espresso manque de corps et n’est pas digne d’une pizzeria italienne…

COMBIEN? /

Les prix des pizzas varient de 11 $ à 18 $. Si vous ajoutez une entrée et un dessert, l’addition s’élèvera à environ 60 $ pour deux avant vin, taxes et service. La carte des vins offre une vingtaine de choix, surtout italiens, qui oscillent entre 35 $ et 250 $.

QUAND? /

Pour le moment, Geppetto ouvre ses portes le soir seulement, sept jours sur sept. Bientôt ouvert pour le lunch.

OÙ? /

Geppetto
2504, rue Notre-Dame Ouest
514 903-3737
www.geppettopizza.com

Pour d’autres critiques, consultez le site www.guiderestos.com