Ne manquez rien avec l’infolettre.
Restos / Bars

Icehouse : Manger avec les doigts

Envie de tacos, de burritos ou de poulet frit à la mode texane? Précipitez-vous au très énergique et populaire Icehouse. On s’en lèche encore les doigts!

Pour profiter pleinement de l’expérience, il vous faudra au moins une de ces deux qualités: la ponctualité ou la patience. La première pour arriver dès 17h30 (pas plus!), ou la seconde si vous débarquez plus tard. Car il vous faudra attendre en ligne avant d’avoir une place dans ce nouveau et très couru Icehouse, à deux pas de la Main. Et pour cause, on ne compte qu’une vingtaine de places dans ce petit resto de la rue Roy, et une vingtaine de plus en terrasse. Autant vous dire qu’elles sont chères.

Ce succès est signé Nick Hodge, le chef derrière le non moins sympathique resto Kitchenette. Nick, qui est né à Houston, rend cette fois-ci hommage aux ice houses de son État natal, ces petites cabanes où, au tournant du 20e siècle, on vendait de la glace, quelques bières et parfois de quoi grignoter un peu. Clin d’oeil à cette tradition, son resto montréalais est autant bar que restaurant. Assis à une table de bois, dans cette atmosphère de pique-nique de camping franchement conviviale, nous sirotons une Creemore en décryptant le menu affiché sur l’ardoise, qui entoure le petit bar. Derrière, une équipe s’affaire dans la minuscule cuisine, dans une ambiance musicale des plus relevée. Attention, ça sent le coup de feu!

Au menu

Le Texas, sous l’influence mexicaine, a développé ces petits délices appelés tacos et burritos qui ont fait le tour du monde. À la base, la fameuse tortilla de maïs, et en son centre, de multiples apprêts possibles. Côté tacos, essayez sans vous tromper le fameux "pulled pork", cette viande de porc effilochée noyée dans une sauce BBQ maison absolument savoureuse, rehaussée des ingrédients les plus insolites: morceaux de melon d’eau marinés façon pickles, chicharrones (version mexicaine des grillades de lard, nos bonnes vieilles oreilles de Christ!), et pacanes grillées et épicées. Le tout décoré de l’incontournable laitue iceberg, évidemment! Tout aussi spectaculaire, le taco au poulet frit est surtout riche. Imaginez ces morceaux croustillants dans une belle panure au babeurre, accompagnés de sauce ranch, de salade de chou et de fromage Monterey Jack. Vous n’allez quand même pas passer à côté…

Surtout qu’à l’inverse, et même si vous êtes végétarien, on vous recommanderait moins ce burrito farci de haricots noirs refrits, de maïs grillé, de tomates fumées, de riz, d’avocat et de Monterey Jack. Appétissant a priori, c’est surtout roboratif et pas très subtil. C’est connu, les burritos, ça bourre.

Quittons le Texas un instant vers le golfe du Mexique. D’inspiration louisianaise, on nous propose le po’boy, un curieux sandwich de style hamburger mêlant salade de chou, laitue iceberg, mayo pimentée et… huîtres frites. On ne fait pas dans la dentelle. C’est juste cochon. Dans le même registre, remontons la côte atlantique pour trouver… le lobster roll. Ici, il est présenté de façon très traditionnelle, dans son pain à hot-dog. Beaucoup de chair, de gros morceaux (un peu trop salés) empêtrés dans une sauce mayonnaise un poil envahissante. Une lourdeur indélicate qui ne déplaira cependant pas aux amateurs.

Desserts

Une autre curiosité, tiens: la tarte aux pêches… frites, surmontée d’une boule de crème glacée à la vanille. Un vrai péché, c’est le cas de le dire.

Emballant /
Excellents tacos dans une atmosphère vraiment conviviale. Rigolo: pas de couverts ici. Juste des plateaux en plastique et des boîtes en carton. Une ambiance vraiment pique-nique, où l’on vous sert une bouteille de vin blanc gardée fraîche… dans une petite glacière.

Décevant /
Pas toujours subtil, mais c’est le défaut intrinsèque de ce genre de cuisine. Service parfois désinvolte et impatient. Mais surtout, on ne prend pas de réservations. Persévérance indispensable, donc.

Combien? /
Comptez donc une trentaine de dollars par personne, sans alcool, taxes ni service.

Quand? /
Du mardi au samedi de 17h à 1h30. Bientôt ouvert les midis.

Où? /
Icehouse
51, rue Roy Est, Montréal
514 439-6691