Ne manquez rien avec l’infolettre.
Terrasses

Ofelia : Petit coin de Grèce

Les déboires de la Grèce ne nous font pas oublier que sa cuisine mérite encore notre attention, comme au nouvel Ofelia.

Outremont se donne un air grec. Habituellement confinée à l’avenue du Parc, cette cuisine ensoleillée s’est installée dans un demi-sous-sol assez discret de l’avenue Bernard. À l’intérieur, le décor est chic. Murs de pierres blanches, vases et statues de style antique, tables nappées immaculées et, dans l’angle, un bar chromé surmonté de miroirs. La mission de l’Ofelia: servir avec empressement et dévouement une fine cuisine méditerranéenne traditionnelle.

Au menu

La carte ne laisse aucun doute. Fromage feta, dolmades, spanakopitas, poissons frais et viandes de l’arrière-pays: nous sommes bien en Grèce. Les feuilles de vigne, au nombre de huit, sont tendres et délicates, servies accompagnées d’un léger beurre citronné. Belle entrée en matière. La salade de pieuvre froide nous montre que le chef sait préparer le poulpe. La chair est ferme mais douce, décorée d’oignon rouge, de persil, de câpres et d’un filet d’huile d’olive. Un plat simple, mais qui ne peut souffrir une cuisson ratée.

Comme il est de coutume dans les restaurants du genre, les poissons sont à l’honneur. Ce soir, le serveur nous propose du «loup de mer», deux beaux filets servis sur peau de ce qui se révélera être du bar d’Amérique. Une belle chair blanche suave, malheureusement un poil trop cuite et, du coup, ramollie. En accompagnement: un riz aux légumes presque banal, du brocoli et du maïs vapeur. C’est décevant.

Un autre classique de cette cuisine: le poulet skaras, habituellement un demi-poulet grillé au charbon de bois. Nous avons plutôt obtenu deux poitrines trop cuites et sèches. Plat que nous avons retourné illico en cuisine. Les frites, moyennes, et les légumes, vapeur, n’ont pas sauvé la mise. À la place, quatre spanakopitas que nous avons dégustés ultérieurement, de beaux spécimens couverts d’un feuilleté craquant et farcis d’épinards. Excellent.

Douceurs

C’est un incontournable: le fromage pressé maison servi dans sa coupe, arrosé de miel liquide et décoré de fraises est un petit délice. Tout comme le gâteau de cheveux d’ange farci de noix, surmonté d’une grosse boule de crème glacée vanille-chocolat. De toute beauté.

Emballant

Les entrées et les desserts nous ont convaincus. Les plats, moins. La carte des vins réunit de bons crus; ceux de Grèce méritent le détour. Voilà un chic restaurant doté d’une jolie terrasse qui plaira aux amateurs.

Décevant

Cuissons du poisson et du poulet décevantes; accompagnements sans substance: des points qui devraient être sérieusement améliorés. Le service nous a paru peu informé sur la nature des plats. Le rodage est encore en cours.

Combien? /
À midi, préparez une vingtaine de dollars. En soirée, comptez une bonne cinquantaine de dollars par personne, hors taxes, vin et service.

Quand? /
Tous les jours, de 11h à 15h et de 17h à 23h.

Où? /
1270, avenue Bernard Ouest, Montréal
514 277-4000, restaurantofelia.com