Ne manquez rien avec l’infolettre.
Restos / Bars

Masala

Rouvert en formule «apportez votre vin», le Masala a préservé son approche en cuisine: plats du Nord de l’Inde parfumés et santé.

À l’automne 2011, le Masala fermait ses portes, poussé par le développement immobilier qui reconfigure Griffintown depuis quelques années. Heureusement pour nous, il a rouvert dans le quartier Pointe-Saint-Charles sous la forme d’un «apportez votre vin».

Sobrement décoré, le nouveau Masala met en scène une cuisine ouverte sur un mur cramoisi où s’alignent des pots d’épices colorées. Des tissus indiens épinglés sur les murs, du mobilier noir et une causeuse caramel constituent les quelques éléments de ce décor d’appartement-loft simple mais chaleureux qui a pour but de nous faire sentir chez nous.

La présence de bouddha bienveillant du chef-proprio Ilyas Mirza, la musique d’ambiance relaxe et les recettes du Nord de l’Inde qu’il concocte font le reste du boulot. Ici, presque tout est fait maison et à la minute, pour un maximum de fraîcheur et d’arômes.

Au menu

Le repas s’amorce avec une petite soupe aux lentilles jaune soleil colorée au curcuma. Plus liquide que consistant, le bouillon laisse entrevoir une quantité généreuse de graines de cumin. La soupe est donc très parfumée. En entrée, on peut aussi prendre des samosas végé aux pommes de terre et pois verts frais, que l’on badigeonne d’une sauce au yogourt et olives vertes apportant une agréable touche acidulée. Les rondelles d’oignon façon indienne qui les accompagnent sont vraiment délicieuses.

Comme avant, le plat vedette est le poulet au beurre. Bien enrobé d’une sauce onctueuse à la crème et au yogourt, il est accompagné d’un dhal aux lentilles rouges et d’un riz basmati tout léger dont chaque grain se détache. Attention: ce plat peut créer une dépendance!

Le palak paneer, seule nouveauté au menu, dans la catégorie végé, est constitué de morceaux de fromage indien frits, incorporés dans une dense purée d’épinards vert forêt. Une pincée de feuilles de fenugrec ajoutée en fin de cuisson apporte une pointe d’amertume que certains pourront trouver excessive. À essayer, ne serait-ce que pour tester des saveurs hors du commun.

Douceurs

Seul dessert au menu: un gâteau au chocolat noir et cardamome verte. Davantage mousse dense que gâteau, il est nappé d’une sauce au chocolat chaude et son goût de cardamome est bien présent. À déguster avec l’authentique thé chai maison.

Emballant /

Certains soirs, le resto se transforme en école de cuisine où Ilyas partage son interprétation santé de la cuisine du Nord de l’Inde. Après un cours de trois heures, les apprentis cuistots sont prêts à reproduire à la maison les plats goûtés au restaurant. Une belle activité de team building.

Décevant /

Le pain naan du Masala, n’étant pas fait maison, n’arrive pas à la cheville de la version cuite dans un tandour.

Combien? /

Une quarantaine de dollars pour deux, avant taxes et service.

Quand? /

Du lundi au vendredi midi, et les jeudis et vendredis soir.

Masala

1906, rue Centre, Montréal

514 287-7455

masalacuisine.ca