Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesRichard Martineau

Le "mélange" des genres

Autre texte sur Le 30.
Dans son édito, Jean-Hugues Roy s'en prend aux journalistes qui frayent avec le show-bizz, les vedettes de l'info qui mélangent journalisme et divertissement. Et il se dit fier de ne pas être membre de l'Union des artistes (UDA).
Ceci est un vieux débat.
Il y a des membres de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) qui ne font rien d'autre qu'écrire des bas de vignette, traduire des textes étrangers ou rédiger des reportages sur les chiens écrasés ou la propreté des restaurants.
Et il y a des gars comme Jean-René Dufort, par exemple, qui n'est pas membre de la FPJQ (mais membre en règle de l'UDA), et qui a réalisé un topo dévastateur montrant comment certains citoyens ont voté trois, quatre ou cinq fois lors d'une élection.
C'est qui, le vrai journaliste?
Richard Desjardins est chanteur (donc, membre de la grande famille du show-biz). Ça ne l'a pas empêché de faire un véritable boulot de journaliste avec L'Erreur Boréale, son documentaire sur les forêts. Boulot que même des journalistes d'expérience n'ont jamais fait.
Ce purisme est complètement stérile.
Jacques Benoît est membre de la FPJQ. Thierry Debeur aussi. Or, l'un est chroniqueur vins, et l'autre est directeur du guide gastronomique Debeur. Pensez-vous que le travail de Jean-René Dufort est moins honorable et moins important que celui de Jacques Benoît et celui de Thierry Debeur juste parce qu'il est membre de l'UDA et qu'il anime un show populaire à la radio? Voyons!