Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesRichard Martineau

À quatre pattes et on fournit le K-Y

À la Société de Transport de Laval, les chauffeurs d'autobus ont pour consigne de ne pas éjecter les passagers qui ne paient pas, et de les conduire à bon port malgré tout…

Maudit, que c'est Québécois, ça…

On récompense les derniers de classe, on fait passer les cancres, on donne des services à ceux qui ne paient pas, on plie l'échine devant les voleurs, on est fins, bonasses, "compréhensifs", bonnes pâtes…

"Vous ne payez pas? Ah, c'est pas grave, je vous comprends, c'est cher, hein…"

Dieu que nous sommes naïfs… Incapables de nous tenir debout et de faire respecter les règles, la loi. Trop peur de ne pas être aimés…

Vous ne payez pas? Pas de problème. Vous ne respectez pas nos règles? Pas de problème. Vous ne respectez pas nos valeurs? Pas de problème. Vous ne respectez pas notre langue? Pas de problème.

Y a jamais de problème, au Québec.