Rentrée théâtre : Scènes d'hiver
Scène

Rentrée théâtre : Scènes d’hiver

À regarder la saison qui vient, aucun doute: le théâtre à Québec pétille de vitalité. À côté de quelques grands classiques, la programmation hivernale se place sous le signe de la créativité, de l’exploration: nouveaux textes, laboratoires, lectures. Il y a de l’effervescence dans  l’air…

Classiques et valeurs sûres

D’abord, les classiques. Pour ouvrir l’année au Trident, un Shakespeare peu connu, mis en scène par Michel Nadeau: Mesure pour mesure, du 23 janvier au 24 février (relâche du 4 au 13 février). Suivra un classique américain, Soudain l’été dernier de Tennessee Williams, mis en scène par Françoise Faucher, du 13 mars au 7 avril. À la Bordée, du 27 mars au 21 avril, la très belle Yerma, de Federico Garcia Lorca, rarement joué sur nos scènes, mise en scène par Reynald Robinson.

Retour également à certaines valeurs sûres: quelques reprises, pour notre plus grand bonheur, prolongent l’esprit festif des dernières semaines. À la Bordée, les 18, 19 et 20 janvier, reviennent les Contes urbains. Au Périscope, retour d’un spectacle créé avec succès en 1995 par le Théâtre Pupulus Mordicus: Faust, pantin du diable, du 23 janvier au 3 février. Reprise ensuite de Mammouth et Maggie, délicieux duo de clowns présenté par les Productions préhistoriques du 13 mars au 7 avril.

Créations
Ensuite, tout un lot de créations. Au Trident, en coproduction avec le TNM et le CNA, la dernière pièce de Robert Lalonde, mise en scène par Lorraine Pintal, Monsieur Bovary ou Comme si j’avais dans l’âme un troupeau de bêtes féroces, du 24 avril au 19 mai. À la Bordée, un spectacle inspiré des nouvelles d’Anton Tchékhov, signé Marie-Josée Bastien, qui assume aussi la mise en scène, et Gabriel Arout: Cet animal étrange, du 13 février au 10 mars. Au Périscope, création de Puisque le monde bouge…, texte de Michel Nadeau, coproduction du Théâtre Niveau Parking (Québec), du Théâtre de la Vieille 17 (Ottawa), du Théâtre du Frêne (Paris) et du Théâtre populaire d’Acadie (Caraquet), présenté du 10 au 28 avril. À la Maison Jaune, Le Langue-à-langue des chiens de roche de Daniel Danis sera présenté du 31 janvier au 4 février, dans une mise en scène de Gill Champagne.

À l’affût de la jeune création? Premier Acte poursuit sa saison avec M. Lovestar et son voisin de palier, texte de Eduardo Manet mis en scène par Stephan Allard (12 au 24 février), Une livre de chair, scénario et mise en scène de Éric Jean (6 au 17 mars) et La Balade de Panurge, texte et mise en scène de Jacques Laroche (10 au 21 avril). Enfin, l’événement qui avait surpris et ravi l’an dernier, la Semaine de la jeune création, propose, du 10 au 13 mai, lectures, productions spontanées et rencontres, sous le signe de l’humour et de l’énergie.

Banc d’essai
Toujours au chapitre des nouveautés, les rendez-vous se bousculent. Retour de la série Carte Blanche du Périscope, avec cette année quatre spectacles, présentés un soir seulement: Projet X (22 janvier), Les Marcheurs d’eaux (5 février), Le Borgne (19 février) et Décrivez l’univers et donnez deux exemples (5 mars).

Aussi au Périscope, deux laboratoires publics, occasions d’échanges entre créateurs et spectateurs. D’abord, étape du processus d’exploration du Théâtre Blanc, présentation de Hommage aux sociétés disparues, texte inédit de Daniel Danis mis en scène par Gill Champagne, du 27 au 31 mars. Et du 5 au 8 avril, représentation consultative, par le Théâtre des Moutons Noirs, de la pièce The Waterworks, écrite à partir du roman de E.L. Doctorow.

Occasion de découvrir, cette fois, de nouveaux visages: les exercices publics du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Du 25 février au 3 mars, La Cité immortelle de Serge Bonin, présenté par les élèves de 3e année; du 24 au 27 mars, Récital poétique des élèves de 1re et 2e année; du 6 au 12 mai, dernier exercice pédagogique des finissants: La Nuit des Rois, de Shakespeare.

Enfin, poursuite tout l’hiver des Lundis du Trident. Le 26 février, c’est Titanica, la robe de la victime de Sébastien Harrisson, mis en lecture par René-Richard Cyr; le 26 mars, Des fraises en janvier de Évelyne De La Chenelière, mis en lecture par Marie-Ginette Guay; le 7 mai, Les Champs de glace d’André Ricard, mis en lecture par Rychard Thériault.

Quelques visiteurs
Les théâtres accueilleront également plusieurs visiteurs. Au Périscope, du 20 février au 3 mars, Omnibus s’amène avec La Baronne et la Truie de Michael Mackenzie, alors que du 2 au 5 mai, Philippe Avron nous rend visite avec Je suis un saumon. À la Bibliothèque Gabrielle-Roy, le groupe Audubon présente Brèves de comptoir (9 avril), alors qu’on verra à la salle Albert-Rousseau La Chambre bleue de David Hare (6 et 7 mars) et La Mort d’un commis-voyageur d’Arthur Miller (17 et 18 avril).

Théâtre jeunesse
Pour les enfants, les Gros Becs poursuivent la très belle saison amorcée cet automne, avec des productions de Québec et d’ailleurs: Conte de Jeanne-Marc, chevalière de la Tour, du Théâtre des Confettis (11 et 18 février), Les Deux Soeurs, du Théâtre de Quartier (11 et 18 mars), L’Ornithorynque, du Théâtre Les Lucioles (29 avril), Boléro, du Théâtre du Gros Mécano (13 et 20 mai), Lili par le Dynamo Théâtre et Les Zurbains, série IV par le Théâtre Le Clou (16, 17 et 18 mars).

Un souhait pour la nouvelle année?… Bonnes découvertes!

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!