La Fabuleuse Histoire d'un Royaume : Dans le décor
Scène

La Fabuleuse Histoire d’un Royaume : Dans le décor

La Fabuleuse Histoire d’un Royaume a 18 ans. Au fil du temps, la fresque a accumulé spectateurs, comédiens, concepteurs et techniciens en tout genre, costumes, effets spéciaux… et accessoires. Près de 2000 accessoires habillent le grandiose décor du fjord.

À la Fabuleuse, une maxime fait office de loi: "Si c’est possible, c’est fait; si c’est impossible, cela se fera." Depuis 18 ans, Jean-Marie Gagnon défie l’impossible en réinventant l’art de meubler l’espace. Depuis les premiers balbutiements du spectacle, il travaille à la conception et à la réalisation des décors et des accessoires, bien entouré d’une équipe aux mains agiles et aux idées bouillonnantes: du concepteur du décor original Stan d’Haese au scénographe Réjean Paquin, on croise entre autres José Michaud et Sophie Desrosiers, assistants aux décors et aux accessoires, des bénévoles de la première heure nommés Marc Larouche et Andrien Larouche – le génie du bois, paraît-il -, et Réal Payette, qui vient de se joindre à l’équipe. S’il existe un Esprit du Fjord, celui en uréthane, il s’appelle Jean-Marie Gagnon. Aucun défi ne lui résiste bien longtemps, même s’il répète qu’il y a toujours place à l’amélioration. "En décor, dira-t-il, toutes les solutions sont simples. Dès que tu compliques, tu es à côté. Mais c’est ce qui est le plus difficile, rester simple." Dans son Fjord en uréthane et peinture ignifuge, il se promène comme un roi explore ses terres. "Tu vois, pour créer de la profondeur, il faut mettre plus de rouge vers l’avant, plus de bleu vers l’arrière. Cette année, on a augmenté les contrastes", confie-t-il comme un secret d’État. À chaque accessoire son défi et sa fabrication particulière. Mousse, bran de scie, toile, bois, caoutchouc, feuille d’or, fibre de verre… dans ce fabuleux royaume, les matériaux les plus simples deviennent des éléments importants de l’histoire de la région; ils prennent vie pour créer la magie du spectacle.

"Depuis toutes ces années, on a beaucoup parlé des comédiens, évidemment, puisque sans eux il n’y aurait pas de Fabuleuse", remarque Louis Wauthier, directeur artistique, metteur en scène et chorégraphe du spectacle. "On a parlé aussi des costumes ou des effets spéciaux… mais les accessoires se font oublier. Pourtant, ce sont eux qui rendent l’époque, qui animent la scène." Par souci d’authenticité, toute une recherche historique est nécessaire derrière chaque accessoire. Plusieurs articles sont d’ailleurs d’époque. "La caisse enregistreuse du bar des années 60 est celle du casse-croûte de l’aréna qui était ici", raconte par exemple M. Gagnon. Quand vous verrez, ou reverrez, la Fabuleuse, essayez de vous imaginer les coulisses, remplies des 2000 accessoires attendant leur entrée en scène.

Jusqu’au 20 août
Au Théâtre du Palais municipal
Voir calendrier Théâtre

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!