Dragage 02 : De mots et de corps sonores
Scène

Dragage 02 : De mots et de corps sonores

Comment se donner, par le son, une liberté d’action et de questionnement des codes scéniques traditionnels? C’est ce à quoi Dragage 02 cherche à répondre.

Cette année, le Festival international des arts de la marionnette propose comme nouveauté une Zone exploratoire qui permet aux spectateurs d’assister à des étapes cruciales de création, à des résultats de recherche, à des expérimentations qui ouvriront éventuellement sur d’autres projets. C’est dans ce contexte que le public aura l’occasion de voir Dragage 02, seconde étape d’un projet amorcé en janvier 2009, présentée par Jean-Paul Quéinnec (dramaturge, metteur en scène et professeur de théâtre à l’UQAC) et son équipe dans cette cathédrale industrielle qu’est le Bâtiment 1903 de la Pulperie.

Dragage 02, c’est, à la base, un texte portant sur un naufrage qui laisse des émigrés sur une terre d’accueil froide et blanche, aux prises avec une nouvelle quête identitaire. Un texte au fort et troublant pouvoir d’évocation.

Mais Dragage 02, c’est aussi – et surtout! – un vaste laboratoire sur la manipulation de corps sonores et leur spatialisation au théâtre. "Le son est la voie choisie pour s’interroger sur la tradition théâtrale et rendre concrète cette question", de dire le metteur en scène.

Pendant une heure, des acteurs – Maude Cournoyer, Élaine Juteau et Gabriel Fortin – accompagnés de divers collaborateurs – dont Alexandre Nadeau, Guillaume Thibert, Anick Martel, Dany Lefrançois – se lancent, à partir du texte lu, dans la création de sons, dans l’exploration de possibilités musicales qui commandent un réel investissement du corps, dans le masquage du texte par les sensations auditives.

Les images sonores, obtenues par diverses manipulations, se juxtaposent à des images visuelles fortement expressives, issues du lieu même et d’un efficace jeu de miroirs, pour créer, avec le texte, différents rapports de complémentarité ou d’affrontement sur cette scène active qui cherche à faire sens. D’où l’importance de ce quatrième créateur qu’est le spectateur.

Assurément une expérience surprenante, un théâtre "performatif" qu’il faut voir – et entendre! – pour en saisir toute la richesse!

TOUJOURS DANS LA ZONE

La Zone exploratoire du FIAM propose également Sous la carapace de La Tortue noire, une présentation en divers fragments sur les liens possibles entre le corps et l’objet menée par La Tortue noire, le mercredi 15 septembre, 19h30, à la salle Murdock. Au même endroit, à la même heure, les 17 et 18 septembre, ceux qui ont manqué l’étonnant Rage de Vicky Côté, une production du Théâtre À bout portant, pourront enfin se reprendre.

Les 17 et 18 septembre
Au Bâtiment 1903 (Pulperie)

ooo

NOUVELLE CHAIRE EN THEATRE

Depuis juin, l’UQAC est l’hôte d’une toute nouvelle Chaire de recherche du Canada en création pour une dramaturgie sonore au théâtre, l’une des seules en création existant au sein du programme subventionneur. Par ses recherches et ses expérimentations sur l’écriture textuelle, le son et sur la spatialisation de ceux-ci, par la réunion d’étudiants et d’artistes professionnels – locaux et internationaux -, il va sans dire que cette chaire dirigée par Jean-Paul Quéinnec prendra, au fil des ans, une place de plus en plus importante dans le milieu.

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!