Théâtre à lire: : La guerre des tuques, de Fabien Cloutier
Scène

Théâtre à lire: : La guerre des tuques, de Fabien Cloutier

Combien de familles québécoises profiteront de la période des fêtes pour regarder une centième fois La guerre des tuques, le film classique d’André Melançon? Plaisir assuré devant le petit écran, mais nous vous proposons encore mieux: un extrait de la grinçante relecture théâtrale par l’abrasif Fabien Cloutier. Yeux chastes s’abstenir.

Vous-êtes vous déjà demandé quel genre d’adulte deviendrait le petit frère de François les lunettes? Avez-vous déjà imaginé ce qui allait se passer après le baiser de Luc et Sophie? Et qu’adviendra-t-il de Daniel Blanchette de Victoriaville?

Dans sa version de La guerre des tuques, qui n’est ni une adaptation ni une transposition mais carrément une réécriture, Fabien Cloutier a imaginé tout cela et bien davantage. Et ça n’a rien de particulièrement joli. Poursuivant à travers les personnages issus du scénario de Roger Cantin et Danyèle Patenaude son entreprise de révélation d’un Québec peu glorieux et d’un monde déréglé, l’auteur à la langue décapante ne néglige personne. Comme dans toute son œuvre (Scotstown, Cranbourne, Sacrifice, Billy), il fait de ces personnages des âmes en peine dans une province en plein désœuvrement. Comme d’habitude, c’est corrosif, hyper-lucide, et hilarant.

Parue en co-édition chez L’Instant scène et Dramaturges Éditeurs, la pièce a été jouée en février 2013 dans la cour du Musée national des beaux-arts du Québec. Pendant que les acteurs s’égosillaient au froid, les spectateurs étaient installés à l’intérieur devant une vitrine. Ce type de représentation hivernale est la spécialité du Théâtre Sous Zéro, qui avait réservé le même sort en 2005 au Conte d’hiver, une pièce de Serge Bonin d’après Shakespeare, et à Agaguk, d’Isabelle Hubert, en 2008.

Nous vous invitons à lire un extrait du début de La guerre des tuques en vous emmitouflant bien dans vos chaudes couvertures. Mais soyez prêts à ne pas être particulièrement attendris.

 

SCÈNE 1 : APRÈS LES BOMBES

 

Note importante de l’auteur :

Les personnages ne sont pas des enfants. Les acteurs ne jouent donc pas à l’enfant. Il faut éviter à tout prix de tenter de recréer des sonorités ou des façons de dire des répliques qui ont marqué l’imaginaire québécois. L’importance et la qualité de l’œuvre originale exigent qu’on y apporte un regard neuf qui ne se contente pas de la simple imitation. Cette adaptation ne traite pas La guerre des tuques comme une pièce muséale. Si les nostalgiques veulent voir et entendre les choses «comme dans le film», ils n’on qu’à le louer, il est encore très bon.

 

guerre_tuques_lisebreton
La guerre des tuques, dans la cour du Musée national des Beaux-Arts, à Québec en février 2013 | © Lise Breton

 

Passage d’un avion

Bombardements

Morts

Cris de détresse

Bébés qui pleurent

Appels à l’aide

Silence

 

Cléo regarde la télé

 

UNE VOIX RADIO-CANADIENNE

Le Téléjournal Avec Daniel Blanchette

 

DANIEL BLANCHETTE

Bonsoir à tous

Voici  les grands titres

On le redoutait mais oui

Le rocher Percé a bien cédé sous la vague destructrice qui a frappé la Gaspésie

Ainsi que les 156 personnes qui y vivaient encore

C’est le tsunami le plus destructeur à avoir frappé le Québec

Depuis celui qui a rayé Baie-Comeau de la carte

 

C’est dans une atmosphère de recueillement

Que s’est ouvert le 89e Carnaval de Québec

Des festivités qui ont été assombries

Par le massacre de douze personnificateurs de Bonhomme

Qui étaient en visite promotionnelle en République populaire du Vermont

 

Les pressions des groupes sociaux

Des militants pour la paix

Et des diplomates

Auront été vaines

Huit femmes accusées d’adultère seront lapidées ce soir

A Saguenay

La capitale du/

 

Cléo

Jappant à pleins poumons

Éteint la télé à coups d’batte de baseball

 

CLÉO

Bonsoir

J’parle pas à un tas d’sloche

J’parle à vous aut’

Bonsoir

 

Bon

Faque

Comme ça

On est venus se réchauffer le nostalgique?

On est venus trouver ça donc cute comme quand on était p’tits?

On est venus voir si la bande de théâtreux nioufs

Qui s’fend la yeule à moins 25

Qui ferait fendre Fidel Castro au frette?

Pauv’vous’aut’!

J’m’appelle Cléo

Je suis un chien saint-bernard-femelle

Vite de même

Vous vous dite que y a des chiens saint-bernard

Qui ont plus l’air de chiens saint-bernard que moé

Mais c’est comme ça

J’m’appelle Cléo

Et je suis un chien saint-bernard-femelle

Pis ça va pas ben

J’veux rien dire

J’ai rien cont’ vous aut’

Vous êtes ben gentils d’être là

Mais dans ma vie

Présentement

C’est très ordinaire

Mon maître

Pierre

Y s’occupe pus à moitié d’moé

Y’est rendu avec un enfant

 

PIERRE

Du Tempra

Des œufs

Pis des Wet Ones

Faut pas j’oublie ça

Faut pas j’oublie ça

 

CLÉO

Quessé j’vous disais!

Y a pus la tête à moé pantoute!

Avant

On faisait toute ensemble

J’ai déjà faite d’la traîne sauvage avec Pierre

Pierre a déjà patiné avec une corde comme icitte

Attachée icitte

Pis cette corde-là

Ça s’attachait une crazy carpet derrière lui

Que moi j’étais d’sus

Pendant qu’y patinait

Y m’amenait partout

J’me sentais même

Pis je pense que je l’étais

Plus importante que sa blonde

Mais du jour au lendemain

Le bébé braillard arrive

Pis toé l’chien

Tu deviens un fardeau?!

Si ça avait été jusse du bébé

Peut-être que ça aurait été pas si pire

Mais y a c’t’idée là qu’y est arrivée

Pis qui est venue toute rempirer les affaires

M’a vous aider à mett’ les choses en place

Ça c’est François

 

FRANÇOIS

Pierre!

C’est-tu chez vous que j’ai oublié mon compas pour faire des ronds?

 

CLÉO

Un Vietnamien

 

CHABOT

C’est pas François!

C’est Les Lunettes!

 

FRANÇOIS

Kikulakushang tsibilépoyotrasse michnigrewu tik né!

 

CHABOT

Quessé tu dis encore toi?

 

CLÉO

J’pense qu’y vient de t’dire

De t’farmer ‘a yeule

 

CHABOT

J’haguis ça maudit quand tu dis des affaires en asiatique

Pis qu’on comprend pas

 

CLÉO

Le vainqueur pense que l’asiatique c’est une langue

Pis que y a déjà orviré le livreur de sushis

Parce que y’es trouvait trop saignants

C’est Chabot

 

TI-JACQUES

Quessé qu’a t’a dit encore

La crime de face longue ‘ec des barniques?

 

CLÉO

Le gars que vous venez d’entendre

C’est Ti-Jacques

Lui y décrit souvent le monde de même

Avec le physique

Mettons exemple

Le p’tit ‘ec des broches dans yeule

La rousse ‘ec les yeux croches

C’est pas fin ça

On te l’dit tu toé que t’as la face comme le derrière d’un singe?

 

TI-JACQUES

En tout cas moé

Si j’connaîtrais une aut’ langue

J’aurais pas l’impolitesse d’la parler

 

CLÉO

Ça

C’est Luc

Pis sa trompette

 

TI-JACQUES

C’est pas une trompette

C’est un cor de chasse

 

LUC

C’est pas un cor de chasse niaiseux

C’est un clairon

Un clairon d’armée

 

TI-JACQUES

Trompette ou clairon

Y va encore nous casser les oreilles lui!

 

CLÉO

Y pense yinque à ça c’maudit clairon-là

C’est ben simp’

J’pense que si ça s’frenchait un clairon

Luc y frencherait le sien

 

Luc veut souffler dans son clairon   

 

TI-JACQUES

Vas-y mon général

 

Tout l’monde rit

 

TI-JACQUES

Checkez quissé qui est là gang!

C’est Cléo!

Ça là

C’est le chien le plus fier du monde

J’aimerais assez ça comprendre ses jappements

Chus sûr que quand qu’a m’voit

A jappe quelque chose de fin

Han ma grosse?

 

CLÉO

M’as t’en faire une grosse!

 

TI-JACQUES

Belle grosse doudoune de beau chien-chien

Tu m’aimes hein?

CLÉO

Wrouaf !

 

TI-JACQUES

J’pense qu’alle a attrapé une dépression nerveuse

 

LUC

Ton chien s’ennuie Pierre

 

TI-JACQUES

C’est ça qu’on va faire aujourd’hui

Ça va y faire du bien

On va jouer avec Cléo!

 

FRANÇOIS

Ah non!

J’aurais voulu vous montrer des forts en bâtons de popsicles

Que j’ai pognés su un site de trippeux d’grandeur nature

 

LUC Laisse faire les forts de ta gang de pas d’vie

 

TI-JACQUES

Ouins

On joue avec Cléo

 

CLÉO

Wrouaf Wrouaf Wrouaf!

 

CHABOT

Quessé qu’y s’passe Pierre?

 

FRANÇOIS

C’est fin comme une vendeuse de produits Avon d’habitude c’te Cléo-là

 

PIERRE

Toute allait ben mais

Depuis un boutte

A l’a l’caractère d’une vieille fumeuse

Qui a pogné un ticket

Parce qu’alle a botché dans l’dix mètres que c’est interdit

 

CLÉO

Si vous m’aimez

C’est-tu possible de m’dire des qualités?

 

PIERRE

Va t’orposer Cléo

 

Cléo s’éloigne

 

TI-JACQUES

Quessé qu’on fait d’abord?

 

LUC

On joue que j’donne des ordres!

Come on les boys!

Gauche-droite

Gauche-droite

Gauche-droite

Attention

Karaté

Coud d’pied dans face

Tirage de cheveux

 

TI-JACQUES

C’est faite mon général

 

FRANÇOIS

Général mon œil!

 

LUC

Tu rirais moins si j’avais une vraie armée

 

TI-JACQUES

Ouin

Ouin bâtard

On devrait s’faire une armée

Pis s’organiser une guerre

 

CHABOT

Pour faire une guerre

Ça prend deux armées

 

LUC

On n’a rien qu’à s’diviser en deux

 

CHABOT

Deux cont’ deux

Méchante guerre de femmelettes

 

LUC

Les gars qui s’battent dans rue

Avec des pognards pis des battes de baseball

Des fois

Sont un contre un

Pis c’est pas femmelette pantoute

 

CHABOT

T’as pas tort

 

LUC

On est rien qu’en masse pour la faire not’guerre

 

FRANÇOIS

La guerre

La guerre

Une guerre de quoi?

 

LUC De balles de neige

 

TI-JACQUES

Yes Action bâtard

Action

 

LUC

Ça vous tente-tu?

 

FRANÇOIS

C’est toute c’qu’y nous resse la neige

Pis tu veux qu’on s’batte avec?

 

PIERRE

Moé ça m’tente pas

 

FRANÇOIS

Moi non plus

 

LUC

Vous avez peur?

 

PIERRE

Si tu penses que tu nous fais peur Chicoine

 

FRANÇOIS

Ça donnerait quoi c’guerre là?

 

TI-JACQUES

Je l’sais!

Ceux qui gagnent la guerre

Y’s’font pelleter leu cour

Par ceux qui ont perdu

Pendant deux semaines mettons

Wouh Wouh

 

LUC

C’est poche ça

Cocomb’!

Je l’sais moi

Ça donne un butin d’guerre

 

CHABOT

Un butin?

 

LUC

Un butin d’guerre

Chaque soldat

De chaque armée

Apporte quelque chose de précieux à mett’ dans l’butin

Pis les gagnants vont l’garder

 

FRANÇOIS

C’qui est précieux pour un

L’est pas nécessairement pour l’aut’

 

PIERRE

Comme moé mettons que j’gagnerais ton clairon

J’m’en servirais comme d’un entonnoir

Pis tant qu’à m’faire suer avec un entonnoir qui va mal

Parce qu’en faite c’est un clairon

M’as m’acheter un vrai entonnoir

 

LUC

Vous êtes donc ben casseux d’party

C’t’une image le butin

Tsé un symbole

On peut pas faire la guerre jusse par plaisir d’la faire?

Jusse pour passer l’temps?

Pour pouvoir se dire qu’on est meilleur

Pis qu’on est beau?

Pour l’honneur?

Tsé quand nos soldats vont dans des pays d’faiseux d’troubles

Y’en a qui orviennent la tête virée à l’envers

Pis d’aut’ qui orviennent ent’ quat’ planches

Mais y’ont quand même l’honneur

Ça vous tente pas ça vous aut’?

 

FRANÇOIS

Ouin

 

PIERE

Ça pourrait m’tenter

 

FRANÇOIS

Mais arrive-nous pas avec des sandwichs dans l’butin Chabot

 

CHABOT

Sont très bonnes mes sandwichs

 

FRANÇOIS

Y vont passer date

 

CHABOT

Ça passe pas date pendant l’hiver

 

LUC Embarquez-vous?

 

CLÉO

Dis non

Épais

Dis non

 

PIERRE

Ouin

 

TI-JACQUES

Yes

Action bâtard

Action

 

CLÉO

T’as pas l’temps!

Heille

Le cave

T’utilises des couches lavables pour ton bébé

Mais t’es laves toujours trop tard

J’veux dire

Ça sent pas le yâb dans chambre de bains

Ça sent la marde de yâb dans chambre de bains

Pis tu penses que t’as l’temps

De jouer à pitcher des mottes de neige

Dans des faces?

Voyons donc!

 

LUC

Checkez ça

Des p’tits qui ont rien faite

On va s’pratiquer

On va sacrer leu fort à terre!

 

Chabot pis Ti-Jacques vont briser l’fort

Pendant ce brisage de fort pis ce criage pis ce braillage

Cléo tente d’les arrêter

 

CLÉO

Arrêtez!

Arrêtez donc!

Vous voyez pas que c’est des p’tits qui ont déjà des faces À s’faire rire d’eux’ aut’ dans cour d’école

À cause de c’que vous faites là

Peut-être qu’y finiront pas leu secondaire

Pis qu’y vont s’pogner une job de crotte

 

LUC

Envoye François

Sors une de tes gogosses pis filme ça

Pis on l’mettra su l’Internet

Le monde entier va voir que c’est des petits braillards

 

CLÉO

Non!

J’veux pas qu’à cause de ça

Y deviennent des weirds

Qui écoutent la tévé ben qu’trop dans l’piton

Pis qu’y ressent tout le temps en pyjamas

Pis qu’y aient beosin à l’année de prendre des pilules pour dormir!

J’veux pas

 

PIERRE

Arrêtez donc

Ça fait japper l’chien

 

MADAME SIROIS

Quessé qui vous prend vous aut’!

Voulez-vous ben les laisser tranquilles?

 

TI-JACQUES

C’était jusse pour jouer Madame Sirois!

 

MADAME SIROIS Ben va jouer ailleurs

Grand insignifiant de pas vite de face qui a l’air niaiseuse

 

TI-JACQUES

Wô là

 

MADAME SIROIS

Quessé j’ai faite au bon Dieu moé pour mériter ça?

Hein?

 

TI-JACQUES

J’m’excuse

 

MADAME SIROIS

J’peux pas m’assire devant ma tévé

Pis qu’y s’passe comme jusse rien?

J’ai pas l’droit?

Faut que des caves fassent brailler mes p’tits

Juste quand Sharon est su’l’bord d’annoncer à Peter

Que y’est pas l’père de Barbara

Ça fait trois semaines que chus devant ma tévé

Pis que j’attends qu’a y dise

Peter

T’es pas le père de Barbara

Pis vous aut’

Vous venez mett’ le troub’ su mon parterre

Pendant que ça vient d’orvenir de l’annonce

Pis que ça va être là que Sharon va l’dire à Peter

Que y’est pas l’père de Barbara

Pis vous m’brisez mon fun

En m’faisant manquer ça

Pis en faisant brailler mes p’tits?

 

TI-JACQUES

M’as l’orfaire le fort

 

MADAME SIROIS

Rentre-toé lé où j’pense le fort

Venez brailler avec môman dans maison les enfants

Pis toé

Pis toutes vous aut’ tant qu’à y être

J’vous souhaite d’être malheureux

J’vous souhaite de savoir quessé qu’c’est

Que de s’lever l’matin

Pis que même mett’ ses pantoufles

C’est le boutte du boutte du tough pis du platte

J’vous souhaite que comme moé

La vie vous enlève un morceau d’vous aut’

Pis qu’à cause d’ça

Y’aye pus jamais de p’tits courants d’air de beau

Qui osent se pointer dans vos maisons

J’vous souhaite d’être aussi tristes dans vie

Que Peter a dû l’être en apprenant que y est pas l’père de Barbara

 

Madame Sirois ortourne dans sa maison

 

***

 

À écouter: un autre extrait lu par les comédiens Olivier Morin et Emilie Bibeau à l’émission Plus on est de fous, plus on lit!, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première

 


Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie