Baiseries : Néo-théâtre radical
Scène

Baiseries : Néo-théâtre radical

Le Théâtre du Quartel, jeune compagnie de Québec, nous convie à des rendez-vous sulfureux dans l’intimité de trois appartements des quartiers centraux. Limoilou, Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste n’ont qu’à bien se tenir.

La formule, l’idée elle-même, est prometteuse parce qu’elle sort tellement de l’ordinaire. Baiseries, c’est un texte de Jean-Philippe Baril-Guérard joué dans maisons privées du centre-ville de la Capitale. Le titre, lui-même, fait déjà rougir les plus pudiques. Le metteur en scène Jean-Nicolas Marquis se fait analyste. « Je pense que ça attire plus que ça gêne. Les gens sont curieux et on a tous un petit côté voyeur. »

Étrenné à la Cité d’Art de Cap-à-l’Aigle dans Charlevoix pendant l’été, la pièce met en vedette une brochette d’acteurs fraîchement diplômés de l’ô combien sous-estimé Baccalauréat en théâtre de l’Université Laval ou du Conservatoire d’art dramatique. Emile Beauchemin, aussi animateur de l’émission Portrait sur les ondes de CHYZ, en est. Il joue le rôle de Louis, conjoint infidèle surpris par Anne-Marie (Marianne Desjardins) dans les toilettes avec une autre fille. « À ce moment-là, explique Jean-Nicolas, la relation vieille de sept ans casse. Pour apaiser sa peine, Anne-Marie se venge en couchant avec plein de gars. Elle tombe dans une spirale autodestructrice, encouragée par son frère (Alexandre Bellemare) et son amie Charlène jouée par Maureen Laberge. » Tous les amants sont joués par le même comédien, soit Eric Robitaille.

Photo en répétition. De gauche à droite: Eric Robitaille, Maureen Roberge et Marianne Desjardins. (Crédit: Carla Rosa Martinez)
Photo en répétition. De gauche à droite: Eric Robitaille, Maureen Roberge et Marianne Desjardins. (Crédit: Carla Rosa Martinez)

La musique originale, elle, a été composée par la formation pantoumienne PopLéon. Une trame sonore qui paraîtra via Bandcamp en février prochain et qui apporte une bonne dose de pathos à la pièce.

C’est du moins ce qu’on devine à l’écoute de la bande-annonce.

Présenté in situ, dans les petites chaumières des membres de la troupe, Baiseries pousse en quelque sorte le concept de La Date (oeuvre marquante d’Alexandre Fecteau) à son paroxysme. Les représentations commenceront d’ailleurs par un 5 à 8 festifs où personnages et spectateurs s’entremêleront. Des partys d’apparts ponctués par des performances musicales acoustiques. Du nombre: Valerie Thomas, le slammeur Thomas Langlois, Kevin Michaud, Charles Auguste et Marie Rose Lehoux. « ‘D’autres s’ajouteront sans doute », prévient Emile qui porte aussi le chapeau d’assistant metteur en scène.

Vous voulez y aller? Il faut absolument réserver vos places via jokerjoker.tk/billetterie

Pour connaître l’adresse des représentations, c’est moins simple. Chaque quartier a son code (BAISERIES-LIM, BAISERIES-SSV, BAISERIES SNJ) et vous devez envoyer un message texte au  418-262-3542.

 

***

Du 8 au 10 octobre (Limoilou)

Du 15 au 17 octobre (Saint-Sauveur)

Du 22 au 24 octobre (Saint-Jean-Baptiste)

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!