Les 7 doigts : Ancré dans le réel
Scène

Les 7 doigts : Ancré dans le réel

Après 14 ans d’existence et plus d’une dizaine de productions, la troupe circassienne Les 7 doigts semble avoir relevé son pari de faire des arts du cirque quelque chose d’humain et d’ancré dans le réel. En cette fin d’année, elle prend d’assaut la TOHU avec Réversible, un spectacle de Gypsy Snider sondant cette fois-ci l’intime et le passé.

«Moi, j’ai 46 ans maintenant, je suis à la moitié de ma vie, et je me mets de plus en plus à regarder vers le passé pour me donner la force et le courage d’avancer. Je m’appuie sur ma famille, sur des choses que j’ai déjà faites. Je m’intéresse aux époques révolues, et c’est elles qui me donnent des idées pour demain. À un moment, on se rend tous compte que tout est réversible.»

Le spectacle s’ouvre comme un roman, dans ce qu’on pourrait appeler un prologue, les différents artistes prenant la parole et s’adressant à un grand-père ou à un aïeul. Sur scène, quelques murs extérieurs d’une maison les accompagnent. Ainsi débutera cette marche vers l’autre, ce retour dans le passé; les artistes sondant chacun à leur façon la conjoncture et la filiation les ayant amenés sur cette scène.

«L’idée, c’est de donner un défi aux artistes, et eux, ils la comblent: « Là, vous allez exister en ces murs et vous allez explorer votre personne, mais pour que ça ne soit pas vous, j’aimerais que vous trouviez chez vos ancêtres un personnage et compreniez comment ils ont avancé dans la vie. C’est eux que vous allez mettre en scène ». […] Je ne le voyais pas tout à fait comme ça au départ, car avec Les 7 doigts, on demande souvent aux artistes d’être eux-mêmes. Cette fois-ci, ils ont dû gruger plus profond, allez au-delà d’eux-mêmes pour comprendre que le passé peut sûrement fournir une raison pour laquelle aujourd’hui ils font du cirque.»

S’il y a quelque chose qui surprend dans Réversible, c’est à quel point on passe outre le grandiose du cirque pour plonger sans filet dans l’intime. Qu’avec ses trois pans de mur, on ne cesse de créer des univers à échelle humaine dans lesquels l’artiste et la performance se déplient. Sobre et polyvalent, ce décor est à la fois élément de prouesse et outil scénographique. Il parvient à garder le spectateur bien ancré dans le quotidien à quelques secondes de l’émerveillement.

Photo : Alexandre Galliez
Photo : Alexandre Galliez

«C’est pour ça que j’ai conçu ce décor-là. Normalement, chaque fois que je fais de la mise en scène, on conçoit des décors et une scénographie qui se retrouvent à l’arrière de la scène pour avoir le plus d’espace possible pour les performances. Cette fois-ci, j’étais intrigué par l’architecture, la géométrie, et nous, Les 7 doigts, on veut mettre l’art du cirque en relation avec l’humain. Donc si j’ai une artiste dans les airs en mouvement sur un tissu, la hauteur devient relative à la hauteur des murs du décor et c’est encore plus impressionnant. Ça crée un rapport au réel. De pouvoir jouer avec des espaces concrets et pouvoir les faire exploser, c’était symbolique et important pour moi. […] L’idée des murs est arrivée pendant que j’étais en casting pour le spectacle, j’ai donc pu réfléchir à la discipline qui s’insérerait bien dans ce décor, dans quelque chose à cette échelle, dans le but de créer des contrastes, des effets.»

Réversible est un spectacle où le grandiose se frotte à l’intime, ou le fabuleux côtoie et habite le réel. La mise en scène est efficace pour détourner notre attention d’une simple succession de numéros et de performances, créant ici un ensemble des plus cohérent. Aidé par Colin Gagné à la direction musicale, Gypsy Snider emballe ce spectacle d’une ambiance sonore originale, créée pour le spectacle, nous plongeant de plus en plus dans l’univers fantasmé du souvenir, du passé.

Encore une fois, Les 7 doigts fait l’événement en ramenant les arts du cirque à échelle humaine, créant un spectacle qui happe le public par son réalisme et sa charge émotive. Et pour Gypsy Snider, le quotidien reste un moteur de création inépuisable.

«C’est l’un des spectacles les plus visuels, les plus poétiques, les plus lyriques qu’on n’a jamais faits, et ça, c’est à partir du réel, du quotidien, de l’humanité. Et en créant ce genre de spectacle, je me dis qu’on pourrait encore continuer longtemps dans cette direction.»

Réversible
Les 7 doigts

Mise en scène: Gyspy Snider
Avec: Maria del Mar Reyes Saez, Vincent Jutras, Jérémi Lévesque, Natasha Patterson, Hugo Ragetly, Émilie Silliau, Julien Sillliau, Émi Vauthey

À la TOHU
jusqu’au 30 décembre

*De plus, l’exposition gratuite Au fil de l’Estampe est présentée du 7 décembre au 5 février à la Tohu

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!

Caligula + 25 à 40 %
Théâtre
Du 14 mars 2017 au 8 avril 2017

Caligula