Ne manquez rien avec l’infolettre.
Scène

Mathieu Quesnel, incomparable coucou

Le comédien incarnera Randle McMurphy dans Vol au-dessus d’un nid de coucou. Un rôle d’anthologie pour un acteur qui s’approprie chaque réplique…

Inspiré du roman de Ken Kesey et du célèbre film de Milos Forman, la pièce orchestrée par le metteur en scène Michel Monty prendra l’affiche cette semaine au théâtre du Rideau Vert. Aux côtés notamment de Mathieu Quesnel, la grande Julie Le Breton incarnera l’infirmière Ratched.

32609536263_024e93ce4d_k

VOIR: Monter ce film oscarisé sur les planches, c’est un beau défi…

Mathieu Quesnel: On s’est surtout inspirés de l’adaptation au théâtre de Broadway (1963). J’étais super content d’avoir ce rôle. C’est la première fois que j’ai autant de texte à apprendre!

Quel rapport aviez-vous au film ou au livre?

Comme tout le monde, j’ai vu le film, mais je n’avais jamais vraiment lu le livre. Ce que je me suis empressé de faire. Il y a quelques longueurs dans le roman de Ken Kesey, mais j’y ai découvert un auteur que j’adore. D’ailleurs, je me suis inspiré de lui pour mon look, notamment les favoris…

Il ressemblera à quoi, votre Randle McMurphy?

J’aurai un look un peu rockabilly… Mais sans la tuque que Jack Nicholson porte dans le film!

En parlant de lui, comment vous êtes-vous aidé de sa performance à l’écran pour construite votre personnage?

Je n’ai pas cherché à l’imiter. Jack Nicholson est inimitable de toute façon. Je n’ai jamais pensé qu’il fallait l’accoter. Pour ce rôle, il faut plonger sans trop penser. McMurphy, c’est pas un gars normal…

33268077462_cd6ab497f2_k

Plus de cinquante ans plus tard, comment la pièce a-t-elle été actualisée?

Le décor sera très actuel. On parle en québécois, comme si ça se passait ici dans les années 60. Et il y aura un trisomique et un autiste sur scène; ils ont des petits rôles, mais ça ajoute quelque chose de cool. Et puis il y a 15 acteurs, on est une grosse gang! Les gens ne vont pas sortir indifférents de cette pièce.

Ça va être assez différent du film on dirait…

Le but n’est pas de refaire le film. Il y a beaucoup de scènes qu’on ne retrouve pas dans la pièce. On a inventé des choses aussi. Pour mon texte par exemple, j’ai proposé des tournures de répliques pour créer mon propre personnage. J’ai beaucoup rebrassé mon texte.

Vous avez participé au Zoofest l’été dernier. Avez-vous l’intention de refaire de l’humour?

Je suis plus un gars de théâtre que d’humour. Je serai de retour au théâtre du Rideau vert cet été dans la pièce Molière, Shakespeare et moi. En attendant, je mets en scène L’amour est un dumpling, qui sera joué aux 5 à 7 de la Licorne début mai.

Vous avez en effet un goût pour l’écriture…

L’écriture est intimement liée au théâtre. J’ai toujours écrit, mais je n’ai jamais vraiment monté de pièce. Mais j’ai pas mal de textes dans mon ordinateur qui devraient voir le jour dans les prochaines années. Je charcute les textes, je ne suis pas un auteur qui tient à ses mots à tout prix. Et j’aime travailler avec des acteurs qui sont capables de faire ça aussi, jouer, écrire et travailler leurs répliques…

Vol au dessus d'un nid de coucou - Théâtre du Rideau Vert

Vol au-dessus d’un nid de coucou
Du 21 mars au 23 avril
Théâtre du Rideau Vert

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie