Montréal Complètement Cirque : Sœurs en scène
Scène

Montréal Complètement Cirque : Sœurs en scène

Présenté dans le cadre de Montréal Complètement Cirque, SisterS est une composition multidisciplinaire de Miriam et Ayin de Sela. Un spectacle avec pour toile de fond la musique de leur défunte sœur Lhasa…

Chez les sœurs de Sela, il y a plus qu’un air de famille. Leurs voix sont difficilement identifiables, elles parlent de la même façon et promènent la même silhouette fine aux longs cheveux, telle une entité unique à deux têtes. Pourtant, si elles viennent du même noyau – une fratrie de neuf frères et sœurs –, Ayin et Miriam se disent complètement différentes. À l’opposé, comme ces deux S qui se font face aux deux extrémités du titre de leur spectacle, SisterS, qui est présenté à Montréal ce mois-ci en première mondiale. «On a eu l’idée de SisterS il y a plus de deux ans, au plus profond de l’hiver. On a eu envie d’accomplir un rêve: celui de créer ensemble, confie Ayin. On avait quelque chose de physique à exprimer à deux.»

Le spectacle met en place un univers de conte de fées, avec sortilège et forêt magique au programme, pour parler du lien entre sœurs et de la force de la sororité. Une histoire très symbolique et assez universelle, qui laisse finalement beaucoup de place à l’interprétation personnelle. «Le monde de la famille est mystérieux, on a tous des contes familiaux, analyse Miriam. SisterS parle de nous, des sœurs, de la famille, et ça nous permet de prendre un peu de recul et de trouver de la légèreté. On avait envie d’avoir un aspect un peu hors temps et fantastique…» «On a tous quelque chose qui n’est pas là, mais qui est malgré tout très présent, renchérit Ayin. Le conte de fées est la meilleure façon de parler de cette présence invisible. On avait envie de la sentir.»

Cette présence invisible, c’est celle de Lhasa, leur sœur chanteuse décédée en 2012 d’un cancer du sein. Avant SisterS, aucune des sœurs de Sela n’avait utilisé ses chansons. «Ce spectacle, c’est pas du tout un hommage à Lhasa; c’est un honneur à Lhasa, nuance Miriam. Pour la première fois, on avait très envie d’utiliser sa musique sans que ce soit un hommage. Il y en a déjà eu plein, et on voulait faire autre chose. C’est un spectacle avec Lhasa sans qu’elle soit là.» Et la chanteuse sera là via ses sœurs, via sa mère, dont les photos sont utilisées dans le spectacle, via Gypsy Snider, amie d’enfance des quatre sœurs de Sela, membre de la compagnie des 7 Doigts et conceptrice de SisterS, ou encore via la musicienne Sarah Pagé, meilleure amie de Lhasa, qui a joué pendant des années sur ses tournées et qui accompagnera Ayin et Miriam sur scène à la harpe.

Musique et parfum

le-voir_soeurslhasa_cover_send

Bref, ce spectacle est une histoire de famille, et d’amitié aussi. Un conte de fées travaillé au Château de Monthelon, en Bourgogne, puis dans un théâtre en Suisse. Mais si les sœurs de Sela évoluent dans le monde du cirque depuis une vingtaine d’années, elles voulaient cette fois aller chercher ailleurs. «Il y a des changements avec l’âge qui font que le corps réagit différemment. Et on voulait communiquer quelque chose au-delà de la technique, explique Miriam. Lhasa avait ce talent de partager des choses très intimes avec le public…» Aller au-delà, un défi qu’a dû relever Ayin, ancienne équilibriste qui s’est éloignée un temps du cirque: «J’ai perdu mon équilibre, comme ça, un matin. J’ai donc développé d’autres talents. Et je suis contente de retourner dans le monde du cirque avec ces nouvelles cordes à mon arc.» Un retour au cirque qu’elle qualifie de «très joyeux».

Elle s’est ainsi consacrée au monde des fragrances, et a créé une collection de parfums. Dans SisterS, Ayin veut faire quelque chose qu’elle n’a jamais vu sur scène avant: créer une odeur qu’elle va ensuite donner au public. «J’ai envie de partager une expérience olfactive avec les gens.» Avec ce mélange de voix, cirque, musique et odeur, le spectacle s’annonce comme très multidisciplinaire; d’autant plus que SisterS est intimement lié à la musique. «La musique, c’est une magnifique façon de raconter une histoire. Là où les mondes se touchent, c’est un endroit magique. On veut rester là», murmure Ayin. La musique, celle de Lhasa notamment, qui ne sera pas reprise telle quelle, mais présentée avec de nouveaux arrangements.

En fait, impossible de parler de la famille de Sela sans évoquer Lhasa. Difficile pour ses sœurs de s’imposer, avec l’ombre de ce succès? «Non, on est très heureuses que sa présence brille encore aussi fort», assure Miriam. Que ce soit pour la musique de Lhasa ou le cirque des sœurs de Sela, le calendrier commence à se remplir pour SisterS; le spectacle sera notamment présenté à Édimbourg pendant tout le mois d’août dans le cadre du Fringe Festival. Mais avant ça, il y a Montréal Complètement Cirque. Un arrêt au Québec très attendu du public, mais aussi des deux artistes. «C’est le lieu où Lhasa a habité… Ça a beaucoup de sens pour nous, de jouer là-bas.»

SisterS
Montréal Complètement Cirque
du 8 au 21 juillet
au Théâtre Outremont

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!