Un temps pour tout : corps d'expressions
Scène

Un temps pour tout : corps d’expressions

Pour sa nouvelle création, Sovann Rochon-Prom Tep plonge le public dans un moment d’intimité avec trois danseurs emblématiques de la culture hip-hop à Montréal Pax, Jigsaw et Sangwn.

Parterre de plantes et de coussins sont là pour accueillir le public à la Chapelle Scènes contemporaines. L’encens Palo Santo brûle et la musique démarre.

Dans une introspection ressentie et délivrante, Sangw se lance dans le cypher (cercle de danse dans la culture hip-hop). En toute authenticité, il livre ses émois par des gestes, plein de sensibilité. Dans une improvisation douce et maitrisée, il nous fait comprendre à quoi va ressembler la soirée. Nous ne sommes pas là pour voir un spectacle, mais bien pour vivre un instant d’abandon et d’authenticité avec des artistes.

un-temps-pour-tout-w-cdavid-wong-9

Par la suite, les trois complices s’approprient l’espace. Les rythmes s’accentuent, les musiques s’enchainent et se marient au pas des danseurs. Les camarades s’encouragent, s’entraident et se regardent danser. On retrouve les lettres de noblesse de la culture hip-hop et de son partage entre pairs.

À tour de rôle, les trois artistes expérimentent et s’expriment par leur corps dans leur freestyle et dévoilent peu à peu leurs subtilités stylistiques et personnelles. Des ralentis, des waves et des mouvements de popping s’immiscent et alimentent leur danse, entrecoupée par les basics steps qui leur permettent de se donner le départ, de passer le relai dans une complicité gestuelle qu’on prend plaisir à regarder.

Pendant une heure et demie, tout le monde vit le moment. Musiciens, chorégraphe et performeurs expriment leur engouement sincère qui en devient même contagieux.

Par la suite, la virtuosité brute de Jigsaw se reflète dans son krump, qu’il maitrise et qu’il raffine à chaque prestation. Et comme le dit le titre, il faut bien «un temps pour tout» alors, il est ensuite temps de se détendre. En récitant du texte et en ayant une attitude clownesque (grimaces, et autres), Jigsaw joue avec le public, les yeux dans les yeux. Plus besoin de quatrième mur quand toute la salle est impliquée dans un même moment de partage.

Après un court entracte, Pax s’articule et se déplace dans une lenteur fascinante. Ses bras flottent et son corps se tord sur la musique. Un moment véritablement enivrant.

Les remarquables musiciens Thomas Sauvé-Lafrance et Vithou Thurber-Prom Tep s’amusent avec les sonorités et submergent les danseurs par leur créativité. Dans une fluidité qui lui est propre, Sangw reprend l’espace et ressent la musique de l’intérieur pour conclure sur une note positive et fraternelle.

Véritables communicateurs corporels, les danseurs nous livrent toute leur authenticité et réussissent à créer une véritable empathie auprès du public. À travers les danseurs et les musiciens, c’est un partage sensoriel et émotionnel que propose cette pièce, un simple moment de vie.

Un temps pour tout de Sovann Rochon-Prom Tep
31 janvier, 1er et 4 février
La Chapelle Scènes Contemporaines