Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Rencontres chorégraphiques : Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus

Rencontres chorégraphiques : Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus

Avant chaque spectacle de sa saison 2019-2020, La Rotonde met les projecteurs sur le travail des artistes qui construisent sa vibrante programmation. Place aux Rencontres chorégraphiques.

Artiste multidisciplinaire partageant sa vie entre Montréal et Marsoui, Priscilla Guy est formée en arts visuels et en danse contemporaine. Elle est directrice artistique de Mandoline Hybride, compagnie qu’elle a fondée en 2007. Elle cumule un répertoire allant de la vidéodanse à l’infiltration d’espaces publics ; de l’installation multimédia à des chorégraphies pour la scène. Pour sa part, Catherine Lavoie-Marcus est chorégraphe, performeuse et chercheuse en arts vivants. Basée à Montréal, elle publie des réflexions sur la danse contemporaine pour des ouvrages collectifs en plus d’être chroniqueuse à la revue esse arts + opinions. À la fois grandes amies et co-créatrices, Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus unissent leurs forces pour présenter Singeries

 

Que diriez-vous à un spectateur qui assiste à une œuvre d’art chorégraphique pour la première fois?

Si vous n’êtes pas certain d’aimer ce que vous voyez, ne cherchez pas de responsable ou d’imposteur (vous? eux?). Plutôt, fermez les yeux et restez aussi longtemps que possible au creux de ce sentiment terrifiant que le monde conspire à vous faire perdre votre précieux temps et argent. Restez-y jusqu’à ce que des idées supérieures vous saisissent : que le monde n’est pas organisé autour de vos impressions et que l’expérience de la perte est essentielle à votre survie. Savourez cette nouveauté. Renouvelez l’expérience jusqu’à ce qu’une pièce vous plaise. Cela arrivera irrémédiablement, bien que cela puisse prendre entre quelques semaines et quelques décennies. Soyez patients !

 

Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus dans Singeries, Crédit: Svetla Atanasova

Être artiste en danse dans notre société actuelle, c’est quoi? 

Ce que nous aimerions que ce soit :
Regarder de travers.
Résister à la séduction.
Faire des jambettes.
Lever le drapeau rouge.
Circuler librement entre les exigences du réel et nos rêveries.

Ce que c’est souvent : 
Regarder là où tout le monde regarde.
Séduire.
Marcher au pas.
Espérer que l’art puisse changer le monde.
Circuler en avion pour « rayonner ».

 

Avez-vous un fantasme de chorégraphe ou de danseur?

Plusieurs! Parmi ceux-ci, nommons notre rêve d’enduire une scène entière de vaseline et de s’y lancer comme des phoques sur la banquise et celui, plus accessible, de chorégraphier une danse in situ de crazy carpets. Ou encore le rêve exquis de se baigner dans une piscine chauffée avec des nageuses synchronisées en interprétant des chansons de Patti Smith accompagnées de l’Orchestre symphonique de Montréal et celui, plus accessible, de présenter une pièce dans les toilettes du Casino de Montréal.

Singeries
Du 8 au 11 octobre à la Maison pour la danse
(Une présentation de La Rotonde)
Billets disponibles ici