Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Aline Gélinas (1956-2001)
Société

Aline Gélinas (1956-2001)

Aline Gélinas (1956-2001)
Elle possédait la plus belle qualité du critique: le désir de faire partager sa passion au public. Après deux années à La Presse et à la radio, Aline Gélinas a couvert la danse et le théâtre pour Voir de 1987 à 1991. Elle a donc contribué à établir la réputation de ce journal auprès des artisans de la scène. Je l’ai connue à cette époque. Outre son talent et son enthousiasme, ce que j’admirais chez Aline, c’était sa capacité d’être à la fois empathique et critique envers les artistes. Elle aimait leur travail. Mais elle aimait trop son propre travail pour faire preuve de complaisance ou de paresse intellectuelle. Durant 15 ans, comme journaliste et directrice artistique de l’Agora, entre autres, Aline a suivi, commenté et éclairé le parcours des interprètes, des metteurs en scène et des chorégraphes québécois. Par-dessus tout, elle chérissait l’art corporel (danse et mime). Toute une génération de créateurs de la nouvelle danse montréalaise la saluent en lui offrant une ultime arabesque.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie