Flashe Fête : Où donner de la tête?
Société

Flashe Fête : Où donner de la tête?

La folle Flashe Fête est de retour à Alma. Sous le thème "Art de l’ordinaire" s’ouvre un marathon d’activités artistiques pour tous les goûts.

Si vous cherchez une façon vraiment inusitée d’occuper votre fin de semaine de l’Halloween, sachez que la Flashe Fête est sans contredit l’activité où aller, du vendredi matin au samedi soir. Après le retentissant succès de l’an dernier, les organisateurs et promoteurs du marathon artistique ont voulu répéter l’événement. Rappelons que celui-ci est organisé par IQ l’Atelier, une branche du regroupement Interaction Qui ltée, au profit de la Fondation Alexis-le-Trotteur, qui remet des bourses aux artistes et aux sportifs de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Comment résumer la Flashe Fête? Comment parler de la multitude d’artistes et d’activités au programme de cette grande fête dans un espace convenable? L’entreprise est trop hasardeuse. Aussi bien se résoudre à ne faire qu’un survol, histoire de vous donner le goût d’aller y fouiner.

Risquons tout de même une tentative de résumé. La Flashe Fête est un immense événement culturel et artistique rassemblant toutes les formes d’art, que ce soit la danse ou la musique, les arts de la rue comme l’art actuel, la poésie et le multimédia, le cirque, le théâtre, la chanson… Tout y est et absolument tout le monde est invité à venir partager et célébrer avec les artistes. Pas d’élitisme, pas d’exclusion. Tous les goûts sont dans la Flashe Fête. Le marathon se déroule principalement au cœur du Complexe Jacques-Gagnon, au centre-ville d’Alma. Mais tout autour, les bars, les cafés et les restos seront aussi animés par des musiciens, des groupes, des chanteurs, des solistes, des poètes. Même l’ancien local de Gagnon Frères Meubles sera occupé de brillante façon par les Jardins secrets de BPDL, une œuvre d’art social créée par Interaction Qui à laquelle ont participé les 125 employés de l’entreprise Béton préfabriqué du Lac, dont le directeur général est le président d’honneur de cette édition de la Flashe Fête. Bref, la nuit comme le jour, à la brunante ou à l’aube, le centre-ville d’Alma vivra intensément 36 heures de fête. Pour l’horaire complet, visitez le www.sagamie.org/flashefete ou téléphonez au (418) 668-2121.

ooo

6 FOIS 36
L’ouverture de la fête se fait à 9 h le vendredi matin. C’est à ce moment que commencera la course des six marathoniens artistiques. Six braves (ou fous?) ont accepté de créer une œuvre, selon leur art respectif, au cours des 36 heures que dure la fête, et ce, sans arrêt et au milieu des visiteurs. Le bédéiste Pierre Bouchard, un vieux de la vieille, puisqu’il était du marathon de l’an dernier, fera un projet en cinéma d’animation. Karine Côté travaillera en arts visuels tandis que Pierre-Yves Girard prendra peinture et pinceaux. Pendant ce temps, les multi-instrumentistes Pascal Beaulieu et Michel Leblanc assureront l’ambiance musicale du marathon. "On aura sûrement plusieurs invités aussi", précise Pascal Beaulieu.
L’œuvre de bois de Steeve Bouchard se veut une réflexion sur la liberté. "Ce sera un mobile d’oiseaux en bois, explique l’ébéniste. Les oiseaux sont libres, oui, mais ici, ils sont retenus au sol par une tige d’acier et au plafond par un fil transparent. Le reste est laissé à l’imagination des gens."
Marie-Christine Bernard, poète et professeure de littérature, veut démontrer que la littérature appartient à tout le monde, qu’elle n’est pas hermétique, comme on le juge trop souvent. Elle s’appliquera donc à construire un trottoir exquis, à la manière, on l’aura deviné, du célèbre jeu surréaliste du cadavre exquis. Pour ce faire, elle demandera aux visiteurs de lui donner des mots: des sujets, des verbes, des prédicats, des circonstants, etc. Elle gravera chacun de ces mots dans une brique de ciment qu’elle aura coulée. À la fin, avec tous ces mots de ciment, elle composera un poème-trottoir qui sera dévoilé lors du gala de clôture de la Flashe Fête. "C’est de l’art de la rue, rigole Mme Bernard, on pourra marcher sur les mots!" Le trottoir exquis devrait ensuite prendre place quelque part dans la ville. "Il sera signé par moi, précise l’écrivaine, mais aussi par tous ceux qui y auront contribué en me donnant leur mot."

ooo

NUIT BLANCHE
À 20 h le vendredi s’amorce une nuit d’Halloween peu banale. Personne ne se couche: tout le monde debout pour une nuit blanche, la Flashe Nuit. Encore une fois, à vouloir tout nommer, on y passerait la nuit. Mentionnons tout de même la nuit de la poésie À l’encre de la nuit, à la Boîte à Bleuets. "Jusqu’à six heures du matin, s’il vous plaît! Toute une vraie nuit!" précise son organisateur, Jean-Guy Girard. Lors de cette nuit, les Maurice Cadet, André Girard, Danielle Dubé, Jean-Alain Tremblay, Alfred Loiseau, Daniel Boivin, Christine Martel, en tout une quarantaine de poètes, prendront la parole afin de repousser la noirceur grâce à leurs mots. Une grosse surprise? "Ça se pourrait…mais on ne peut pas l’écrire!" nous avertit M. Girard. À vous d’y être!

ooo

EN RAFALE
– Langage Plus présente en boucle une rétrospective de ses 25 ans.
– Plusieurs organismes créent aussi des projets 36 heures, notamment le Club PhotoFocus, qui prendra des photos de la Fête pendant la totalité des 36 heures.
– On présente de l’impro picturale à 20 h vendredi. Deux équipes s’affronteront dans des matchs d’arts visuels, sensiblement selon les mêmes règles que l’improvisation habituelle. Les œuvres produites seront vendues à l’encan au profit de la Fondation Alexis-le-Trotteur.
– L’École nationale des arts de la marionnette présente son spectacle Il était une fois… l’histoire de la musique le samedi à 10 h. La trame sonore est assurée par Pascal Beaulieu, un des marathoniens.
– etc., etc., etc.

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!