Ne manquez rien avec l’infolettre.
Pop Culture : Il s'appelle Richard…
Société

Pop Culture : Il s’appelle Richard…

Il s’appelle Richard…

Vous avez déjà entendu parler du concours Le Cinéma québécois version court? Lancée par Silence on court!, cette belle initiative Web de l’ONF se révèle en fait le prolongement du Court en Web. En branle depuis quelque temps déjà, ce concours passe à la demi-finale du 24 novembre au 7 décembre. Au terme de ces deux semaines, 10 courts métrages seront retenus pour la ronde finale. Actuellement, 15 sont en compétition. Parmi eux figure Richard de Ville-Marie, une vidéo réalisée par trois gars de la région, soit David Leblanc, Simon Laganière et Guillaume Dénommé. Dans le style d’un faux documentaire, le trio présente Richard, un charismatique personnage né sur la rive du lac Témiscamingue en Abitibi et dont le parcours rappelle celui de Jésus. Ainsi, les vidéastes ont croqué de belles images de son quotidien et recueilli les savoureux témoignages d’habitants de Ville-Marie. Ces derniers, très naturels, sont d’ailleurs touchants et justes dans leurs propos. Tellement qu’on a envie de croire à leurs histoires. Inspirés par le film Jésus de Montréal, de Denys Arcand, les Trifluviens avaient réalisé ce court métrage à l’occasion du plus récent Festival du DocuMenteur en Abitibi-Témiscamingue – ils avaient remporté le premier prix -, et ce, en 72 heures. Et c’est en raison d’un manque de comédiens sur place que David Leblanc incarne le fameux Richard. Cependant, il porte ce rôle à merveille. Si vous être curieux, je vous invite à aller faire un tour dans le site du concours: www.onf.ca/courtenweb/. Vraiment, ça vaut le coup!

ooo

KARKWA: ENFIN!

Une des belles découvertes que j’ai pu faire au cours de la dernière année, c’est celle de Karkwa. Le band qui a remporté ex æquo avec Pierre Lapointe le Félix de l’auteur ou compositeur de l’année m’a littéralement séduite avec son second album, Les Tremblements s’immobilisent. Je ne me lasse pas d’entendre ses mélodies accrocheuses sur lesquelles reposent des textes intelligents et bien ficelés. Après des mois à bourlinguer dans différentes villes du Québec, la formation s’arrête enfin à Trois-Rivières. Elle joue le 23 novembre à la salle Anaïs-Allard-Rousseau.

ooo

VINCENT VALLIÈRES EN RAPPEL

Vincent Vallière
photo: Pierre-Antoine Fournier

Les fans de Vincent Vallières seront heureux d’apprendre qu’une supplémentaire de son spectacle inspiré du Repère tranquille, magnifique album – sans doute le plus achevé – sorti en août dernier, s’ajoute à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de Trois-Rivières. Il reviendra donc le 17 février partager avec nous son énergie rock-folk. Au fait, Vallières est une véritable bête de scène. Et vu le fort intérêt porté à sa prestation en décembre prochain, je vous dirais de faire vite si vous voulez vous procurer des billets!