Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Société

L’entrepreneuriat féminin : Affaires au féminin

L’entrepreneuriat féminin est en pleine ébullition. De plus en plus de femmes démarrent leur propre entreprise. Des organismes se dédient entièrement à leur cause et les aident à se frayer un chemin dans un monde encore majoritairement masculin.

"Privilégier l’entrepreneuriat féminin, c’est valoriser des entreprises aux différents modes de gestion. La diversité, c’est la richesse", affirme Roselyne Mavungu, directrice générale de Compagnie F. Depuis près de 15 ans, l’organisme à but non lucratif a pour mission de valoriser l’entrepreneuriat féminin. Les femmes y trouvent des conseils, des formations. Des organismes comme Compagnie F ou Femmessor offrent aussi de l’encadrement en matière de finances, de manière à guider les apprenties dans leur cheminement. Le nombre de femmes d’affaires est en importante croissance au Québec. D’ailleurs, l’augmentation des femmes à la tête d’entreprises est plus importante que celle des hommes. Aujourd’hui, un tiers des entrepreneurs du Québec sont des femmes. "La grande majorité des femmes désirent créer une entreprise par passion. Il y a bien souvent une corrélation directe entre leur cheminement de vie, les activités qui les passionnent et leur projet d’affaires", précise Mme Mavungu. Les secteurs dans lesquels elles sont le plus représentées demeurent la vente au détail et la restauration.

Bien des défis se dressent toutefois devant elles. Les femmes d’affaires ont actuellement un revenu moyen moins élevé que leurs homologues masculins. Elles ont plus difficilement accès aux capitaux et démarrent bien souvent leur entreprise avec leurs économies personnelles. "L’image qu’on se fait de l’entrepreneur est encore celle d’un homme. Pourtant, le visage de l’entrepreneuriat se féminise de plus en plus et il faut le montrer!" mentionne avec enthousiasme Roselyne Mavungu.

L’entrepreneuriat pour s’intégrer

Pour faire la promotion des projets féminins, Compagnie F a créé le concours Défi de l’entrepreneuriat féminin. Une des catégories est réservée aux nouvelles arrivantes qui vivent au Québec depuis cinq ans maximum. "L’entrepreneuriat est un des meilleurs moyens de s’intégrer à une nouvelle culture", souligne Roselyne. Une autre catégorie est dédiée aux entrepreneures de 38 ans et plus. Les subventions étant souvent accordées aux jeunes de 35 ans et moins, l’organisme a décidé de prendre le relais et d’aider les nouvelles femmes d’affaires plus mûres. Les grandes gagnantes vont se partager 10 000 $ en services d’affaires. Elles seront dévoilées lors de la Journée de l’entrepreneuriat féminin, le 24 mars prochain à Montréal. Cette activité de réseautage donne la chance aux acteurs du milieu de faire connaissance – femmes d’affaires, experts-conseils en tout genre et membres d’organismes.

Ressources /

Compagnie F: 6323, rue Saint-Hubert, Montréal, 514 381-7333, www.compagnie-f.org

Femmessor-Montréal: 533, rue Ontario Est, bureau 202, 514 270-3964, www.montreal.femmessor.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie