BloguesLe blogue de Stéphanie Chicoine

Osheaga Jour 2 : se faire aller le popotin

Une autre belle journée hier sur le site du festival. J’ai surtout eu le bonheur de voir, pour la première fois, une panoplie de rappeurs pour lesquels j’ai énormément de respect.

CARTE BLANCHE À KARIM OUELLET

J’ai pu entendre 3 chansons de Rural Alberta Advantage avant de me diriger vers la Scène Verte, le groupe est toujours aussi efficace. Je n’avais pas eu la chance de voir Karim en spectacle depuis ses débuts et je suis bien contente d’avoir attendu ce moment particulier pour apprécier son talent.

En plus de ses chansons personnelles, nous avons eu droit à une belle brochette d’artistes invités tels que Kandle, Claude Bégin, Sarahmée, Loud Lary Ajust et Ariane Moffatt. Et si ce n’était pas assez, la foule a même eu droit à quelques extraits de « This Is How We Do It » de Montell Jordan et « Niggas in Paris » de Kanye et Jay-Z. J’ai eu énormément de plaisir à regarder ce spectacle.

CarteBlancheKarimOuellet_TimSnow_Osheaga_20150801-10

Photo par Tim Snow

SEOUL

C’était une première expérience dans un festival pour le groupe montréalais. Rien d’extravagant comme performance, mais ils ont certainement piqué ma curiosité et surtout, c’était une belle trame sonore pour un après-midi ensoleillé.

Seoul_TimSnow_Osheaga_20150801-3

Photo par Tim Snow

NARCY & MOS DEF

Exit Action Bronson et « ses problèmes de transport », nous avons eu droit à de méchants bons remplacements pour la Scène Verte. J’ai bien aimé les quelques chansons entendues avant de quitter pour St.Vincent, mais mon coup de coeur a définitivement été la trop courte apparition de Meryem Saci de Nomadic Massive. Une perfo a capella en plus d’avoir un flow de la mort. Wow.

Narcy_TimSnow_Osheaga_20150801-19

Photo par Tim Snow

ST.VINCENT

Mes collègues Julie et Valérie m’ont jeté un regard de feu lorsque je leur ai dit que j’ai préféré voir Annie Clark dans une salle comme le Corona que dans le cadre d’un festival, mais c’est vrai. J’aurais possiblement pensé autrement si son concert avait été programmé plus tard en soirée . Ceci étant dit, reste néanmoins qu’elle botte des derrières à bien des artistes. Sa présence sur scène, sa virtuosité, sa musique; tout est parfait.

OSHEAGA 2015

Photo par Pat Beaudry

CHRISTINE & THE QUEENS

Faim oblige, je n’ai pu entendre que la fin du spectacle, dont l’excellente « Saint Claude ». Elle a tout pour charmer. En espérant la revoir pour un plus long rendez-vous.

ChristineAndTheQueens_TimSnow_Osheaga_20150801-2

Photo par Tim Snow

ALVVAYS

Belle découverte que cette bande de joyeux lurons. Ils me font penser à Best Coast. C’est joyeux, accrocheur, agréable. Je me suis tout de suite procurée leur album en quittant le spectacle.

Alvvays_TimSnow_Osheaga_20150801-4

Photo par Tim Snow

NAS

Ma citation favorite du festival provient de Nasir Jones qui, en parlant de sa carrière, a demandé à la foule si elle connaissait les bonnes vieilles cassettes audio (« You heard of cassette tapes yo? »). Il semblait avoir beaucoup de plaisir à divertir la foule, son bonheur était contagieux. Il y avait du monde à la messe à la Scène Verte, tous en pâmoison et en unisson devant l’un des plus grands rappeurs américains de tous les temps.

NAS_TimSnow_Osheaga_20150801-2

Photo par Tim Snow

PATRICK WATSON

Je ne pensais pas assister au concert de Mister Watson, l’ayant vu tout récemment à Sherbrooke, mais c’était génial de voir le même spectacle dans un environnement à plus grand déploiement. En plus, Marie-Pierre Arthur, Erika Angell, une chorale vêtue de rouge et un arrangement de cordes ont bonifié la version oshéagienne d’un spectacle déjà excellent.

OSHEAGA 2015

Photo par Pat Beaudry

WEEZER

Les enfants de Rivers Cuomo qui sont craquants à souhait, une avalanche de succès de leur discographie et une foule en délire; que demander de plus comme concert rock!

OSHEAGA 2015

Photo par Vanessa Leclair

KENDRICK LAMAR

Oh que je l’attendais ce jeune prodige de Compton. Et il a livré la marchandise comme un pro, un vieux de la vieille. Et qu’il est plaisant d’entendre un bon rappeur accompagné de musiciens. J’ai malheureusement manqué l’apparition de Mos Def qui a clairement fait le bonheur de Kendrick, mais j’ai été servie à souhait avec Backseat Freestyle, Bitch Don’t Kill My Vibe ainsi que I.

OSHEAGA 2015

Photo par Pat Beaudry

 

Je passe le flambeau à Max Clark qui couvrira les concerts d’aujourd’hui. Ce fut une belle expérience, merci Osheaga et surtout, bon dixième anniversaire! À l’année prochaine!