La prolifique carrière de Paul McCartney en quelques clips
BloguesLe blogue de Stéphanie Chicoine

La prolifique carrière de Paul McCartney en quelques clips

Pour ceux et celles qui me connaissent ou lisent mes quelques articles annuels sur cette magnifique plateforme qu’est le VOIR, vous savez que je possède un bucket list d’artistes que j’aimerais voir sur scène…avant leur mort. J’ai raté James Brown, Aretha Franklin, Nirvana aux Foufounes Électriques (donnez-moi un break, j’étais au primaire), Michael Jackson. Mais j’ai eu le privilège de voir Dylan, Aznavour, Stevie Wonder, Charles Bradley, Sharon Jones, Madonna, Leonard Cohen. Paul McCartney, bien c’est Sir Paul Freakin‘ McCartney. Paul des Beatles. Paul de Wings. Paul qui se donne à fond la caisse dans ses tournées. Pour de multiples raisons, je n’ai jamais eu la chance de voir Paul sur scène. Question de se mettre dans le mood avant la venue de Paul McCartney en sol québécois, j’ai jugé bon de vous partager les chansons qui ont marqué ma vie.

YELLOW SUBMARINE (1969)
En secondaire 2 ou 3, ma professeure de musique avait décidé de nous donner la partition de Yellow Submarine. Je jouais du saxophone alto. Je me rappelle encore des clarinettes qui faussaient, causant une cacophonie qui me faisait toujours bien rire.

SAY SAY SAY (1983)
Parue en 1983 (année de ma naissance), j’ai découvert cette chanson quelques années plus tard, mes parents étant de grands fans de Michael Jackson. Il fut un temps où Michael et Paul étaient de grands amis. Mais cette amitié s’est transformée en une des plus grandes rivalités dans l’histoire de la musique lorsque Michael Jackson a acheté ATV Music, qui détenait les droits de tous les titres des Beatles.

BLACKBIRD (1968)
Cette pièce démontre le talent brut que l’artiste britannique possède quant à la création de mélodies intemporelles. Elle a d’ailleurs été reprise par de nombreux artistes tels que le défunt Elliott Smith, la Canadienne Sarah McLachlan et Dave Grohl.

LIVE AND LET DIE (1973)
Écrite par Paul et Linda McCartney pour le film de James Bond du même titre, cette pièce suite le rock rassembleur. Pas étonnant que Guns N’Roses se soit appropriée cette chanson pour leur album Use Your Illusion I.

VANILLA SKY (2001)
Chanson nominée aux Oscars en 2001, elle joua fréquemment dans mon iPod après la parution du film du même titre de Cameron Crowe. Bon, la qualité de la vidéo est médiocre, mais la pièce, elle, est sublime.

Pour sa tournée intitulée Freshen Up, les fans peuvent s’attendre à un pot-pourri de pièces qui ont fait sa renommée, mais également des nouvelles offrandes de Egypt Station, le dix-huitième album de Sir Paul paru le 7 septembre.

17 septembre au Centre Vidéotron (Québec)
20 septembre au Centre Bell (Montréal) – COMPLET