BloguesChez Venise

Québec en septembre

Les blogues littéraires font office de clubs de lecture de jadis. On y échange des titres, en général les bonnes prises pour s’éviter, entre membres, les mauvaises. Ça vient combler l’absence de critique littéraire. J’exagère en disant « absence », disons plutôt que la critique en place laisse à désirer pour les vrais de vrais lecteurs, les voraces, qui ne recherchent pas à tout prix du « hors circuit ». Les critiques professionnels, quand on ne les traite pas de bulldozers qui démolissent oeuvre et auteur de l’oeuvre, on leur reproche de prendre la littérature de haut. Je pense qu’autant les gens souhaitent ardemment un nouveau genre de politique, il souhaite un nouveau genre de critique. Une critique ouverte et conviviale.

Si vous me connaissez, vous savez que je me prends pour une missionnaire de la littérature québécoise, avec le Passe-Mot de Venise, je suis une des rares sur le web francophone à me concentrer exclusivement sur les titres québécois. Mais ce mois de septembre me réservait une surprise de taille, me voilà « accotée » dans cette mission, au-delà de toutes mes espérances !

Au mois de juin, une lectrice et blogueuse effrénée, Karine (vitesse de croisière de 5 à 6 livres par semaine), en regardant ses piles à lire (PAL) a conclu que le titre québécois manquait cruellement à l’appel. Elle a pris la fleur de lysée par l’aileron et lancer un défi à la planète francophone ! Le défi ? Tout le mois de septembre, lire le plus possible de titres québécois. Bien sûr, je suis de près l’initiative (en trouvant que je commente à la vitesse d’un escargot !) et suis estomaquée du résultat, l’initiatrice aussi d’ailleurs.

Les chiffres parlent !
47 personnes se sont inscrites, 33 ailleurs qu’au Québec, le « ailleurs » se situant principalement en France : Paris, Provence, Marseille, Toulouse.
Je féminise avec aplomb puisque sur les 47, il y aurait 46 femmes
À date (14 septembre) : 88 œuvres ont été lues et commentées.

Les mots parlent ! (extraits pigés au hasard sur la page Facebook du groupe) :

  • Je lis La marche en forêt, du coup j’ai peu dormi :-)
  • Je rajoute à ma PAL : Chroniques du Pays des Mères, Les carnets de Douglas, Nuages de Phoenix, Le voleur de voix, La grosse femme d’à côté est enceinte !
  • J’avais commencé hier à pondre mes impressions de lecture sur Chroniques du Pays des Mères. Ce n’est pas si négatif finalement.:)
  • Je me lance et je lis « Homme invisible à la fenêtre » de Monique Proulx, un recueil de nouvelles.
  • Pour la peine, j’ai fait une tarte au sucre…
  • Là par contre, je n’ai pas accroché du tout :(Les fous de Bassan
  • Petit tour dans une librairie canadienne mais tous les livres sont en anglais :( Et j’avais peur qu’une pile de bouquins me tombe dessus 😉
  • Je suis ravie que tu aies aimé! Je t’ai apporté mon exemplaire… et je l’ai racheté pour l’avoir dans ma biblio! (La marche en forêt)
  • Mon billet du jour. Un roman dérangeant, vraiment. Charlotte before Christ
  • Un autre billet : Crimes horticoles
  • La fiesta Jacques Poulin se poursuit… Plus que deux billets à venir sur cet auteur!
  • J’ai presque fini Ru de Kim Thuy, c’est bien écrit, j’ai aimé sans plus. Les nouvelles et le format vignette, ce n’est pas trop mon truc !
  • J’ai fini La héronière de Lise Tremblay… excellent !

Etc … etc … etc … Je ne peux pas toutes les présenter! Pas grave puisque le menu complet mis à jour régulièrement vous attend sur le blogue Mon coin lecture.

Et vous ? Quel est votre dernier titre québécois lu ?
Était-ce un livre de la rentrée, en septembre ?

Ce qui me remplit de reconnaissance est le second souffle donné aux romans disparus de la circulation, plus précisément des tablettes de librairies. Moi, qui ne lis à peu près que des nouveautés (à 90%), je réalise le coup de chapeau !

Ce qui m’a frappé, ce sont les chiffres qui révèlent combien il y a peu de Québécois qui lisent de la littérature québécoise.

Il y en aurait long à dire là-dessus…