Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
VidéosLong sur le web

Michèle Audette: Une femme autochtone

Née en 1971 d’un père québécois et d’une mère innue, Michèle Audette milite depuis plusieurs années pour la cause des femmes autochtones. Elle a été sous-ministre associée au Secrétariat à la condition féminine, présidente de l’Association des femmes autochtones du Québec et présidente de Femmes autochtones du Canada. Elle se dit métisse, fière héritière de sa double culture. Un métissage qu’elle a dû apprivoiser, tout comme la colère qu’elle a longtemps portée et qu’elle canalise désormais en action politique concrète. Lors des dernières élections fédérales, elle se présentait comme candidate dans la circonscription de Terrebonne. Malgré la défaite, elle sort gagnante et grandie de cette expérience et continue de militer pour la tenue d’une Commission royale d’enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées.

Au menu :

— Ni complètement innue, ni complètement québécoise: subir la discrimination des deux côtés et grandir entre Montréal, chez son père, et près Maliotenam, chez sa mère;

— L’injustice de la loi sur les Indiens qui, jusqu’en 1985, retirait aux femmes qui se mariaient avec des blancs, comme sa mère, tout statut particulier;

— Collaborer avec « l’ennemi »: accepter de travailler au sein des instances politiques officielles pour se faire entendre et prendre en main des dossiers politiques afin d’opérer des changements concrets;

— L’importance d’une Commission royale d’enquête pour comprendre le phénomène social des femmes autochtones disparues et assassinées.

Merci au restaurant Romeo, sur la rue Mont-Royal à Montréal, pour l’accueil: https://www.facebook.com/pizzeriaromeo/

Long sur le web, c’est une idée de Simon Jodoin, André Péloquin et Joseph Elfassi. Une idée qui prend sa source au sein d’un paradoxe: en cette époque où nous n’avons presque aucune limite de temps et d’espace grâce aux nouvelles technologies, les contenus sont toujours de plus en plus courts, se résumant le plus souvent à des clips de quelques minutes, voire quelques secondes.

Avec ces entretiens, nous souhaitons prendre notre temps et donner du temps. Nous voulons laisser la parole à nos invités, résister à la vitesse qui dicte trop souvent le format et, surtout, nous donner la chance d’écouter.

Long comment? Nous verrons bien!


Recherche et entrevue: Simon Jodoin
Image, son et montage: Antoine Bordeleau et Valérie Thérien
Mise en ligne et support web: Maxime Larrivée-Roy, Sébastien Groleau et Emmanuel Laverdière