Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Terrasses

La dégustation de bière : Un art en évolution

Il y a 20 ou 30 ans, la dégustation de bière se déroulait en quatre étapes: on achète la bière, on la décapsule, on la boit, on la rote. Heureusement, la bière a pris du galon au cours des dernières années, elle a rejoint le vin dans la cour de l’intérêt gustatif et son processus de dégustation s’est amélioré sur le plan du décorum. Plus ça change, plus c’est pareil – la bière se déguste toujours en quatre étapes – , mais la procédure a quelque peu évolué.

Première étape – Reluquer le produit

Il faut d’abord verser sa bière dans un verre transparent non teinté afin de pouvoir en apprécier la couleur, l’opacité, l’effervescence et le collet de mousse. L’aspect visuel d’une bière correspond à la première impression; c’est à ce stade que nos premiers préjugés par rapport au produit commencent à se forger.

Deuxième étape – Renifler à plein nez

Au-delà de sentir bon ou d’être nauséabonde, lorsque vous la humez, votre bière vous fera des promesses – qu’elle tiendra ou non – par l’unicité de son parfum. Les épices s’exposent-elles outre mesure? Vos narines sont-elles conquises par un nez floral ou séduites par des odeurs jusque-là inconnues? C’est en se posant ce genre de questions qu’on en vient à reconnaître les ingrédients les plus communs qui composent la bière.

Troisième étape – Goûter à grandes lampées

Notre langue nous permet de goûter à un spectre de saveurs allant du sucré (à l’avant de la langue) jusqu’à l’amer (à l’arrière de la langue). C’est pour cette raison qu’il est souhaitable de garder la bière en bouche un certain temps, ne serait-ce que pour en apprécier toute la complexité. À ce stade, les descriptifs abondent généralement. N’hésitez jamais à dire à vos comparses de dégustation ce que vous avez décelé dans une bière.

Quatrième étape – Prendre du recul

Qu’est-ce que la bière vous laisse comme sensation après son passage en bouche? L’amertume se perd-elle en longueur? L’alcool prolonge-t-il sa chaleur dans la gorge? C’est parfois cette touche finale qui peut faire la différence entre une bonne bière et une bière d’exception.

/

Dans un monde idéal, vous devriez noter vos impressions lors de chaque étape de dégustation. Vous pourrez ainsi approfondir votre vocabulaire de dégustation, constater les similitudes entre certains produits et garder en archives ce que vous aurez aimé ou non pour faciliter vos choix lors d’achats ultérieurs.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie